Bienvenue à New York. Merci de privilégier les fées, vampires, membres du cercle et terrestres !
Le groupe enfant de la lune a été fermé pour surnombre. Seul les scénarios et PV's sont autorisé.

Partagez | 
 

 Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Moon Byul-yi
Messages : 68
Emploi/loisirs : Vendeuse de marchandise touristique.


MessageSujet: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Ven 26 Oct - 21:26
Sayuri & Momo
Is it too late now to say sorry...

15 Octobre 2018

Momo n’avait toujours pas abandonnée son idée de recharger son ex. Dans les semaines suivant leur retrouvailles, elle lui avait souvent apporté ou fait livrer des fleurs, car étant un vampire on ne peut malheureusement pas sortir à toute heure de la journée. Elle lui avait également envoyé des photos osés, afin d’essayer de ravivé la flamme qui autrefois vivant entre elles. Sans oublier que Sayuri lui avait dit la première soirée de leur retrouvaille qu’elle la trouvait toujours aussi attirante. S’était un signe qu’elle voulait bien revoir son corps. S’était même une invitation à lui envoyer de telle photo ! Elle était également allé la visiter en personnage dans le logement où elle vivant, la maison d'une autre louve de sa meute, quelques fois dans les jours qui avait suivit leur retrouvaille après 7 ans l’une sans l’autre.

Minatozaki était convaincu que Sayuri était son âme sœur. Elle ne se gênait donc pas de perdre des soirées à faire la cours à la belle brune, même si celle-ci ce montrait encore peu réceptive à ses avances. En fait, elle avait vue une petite amélioration à un moment. Elle avait droit de temps en temps à des réponses à ses bonnes nuits et bon matin. Cependant, après la soirée où Momo avait fait connaissance de toute la meute Kang, l’avance qu’elle semblait avoir faite pour regagné son ex semblait avoir disparue. En fait, la japonaise était certaine que l’autre asiatique l’avait même bloqué sur son cellulaire pour ne plus recevoir ses texto, car elle n’avait plus aucune réponse à ses messages et cela faisait des mois qu’elle n’avait pas ouvert la porte si elle allait cogner chez Sun-Hee, la propriétaire d’où vivait Sayuri.

Bon, en fait Sun avait répondu une fois, mais l’autre louve, Yoona était venu rapidement refermer la porte au visage de Momo sans un mot. Il faut souligner que Sayuri avait de bonne raison de ne plus lui parler suite à cette soirée… Cette Yoona en question était présente lors de la soirée et Momo, étant intoxiqué par tout plein de chose, avait décidé d’aller mettre une main aux fesses de la jeune blonde, ne sachant pas qu’elle était dans la meute Kang. Ce qui avait été suivie d’une transformation en loup, une fille nue en plein milieu de la salle, un Noah et un Moonbin fâché et surtout une Sayuri de très, mais très mauvaise humeur. Cependant, étant droguer, Momo n’avait pas été apte de fourni de bonne explication à ses actions. Déjà qu’elle avait une grande libido et confiance en elle, la drogue avait tendance à aggravé ses traits de personnalité.

Bref, pour le moment la japonaise avait un peu abandonné de séduire à nouveau son ex, vue les circonstances jouant contre elle. Alors qu’elle se préparant à aller vendre des mini statue de la liberté et des tasses du NYPD, qu’elle portait dans un sac à dos un peu partout dans la ville à des touristes, elle reconnu par la vitre du McDonald le visage parfait de cette jeune femme qu’elle désespérait de revoir, Sayuri. Elle se regarda dans le miroir d’un véhicule, replace rapidement ses chevelures et sa casquettes, avant d’entrer dans le McDo où elle vie son ex en train de sélectionner son menu sur la borne de commande. Lorsqu’elle vit que celle-ci selectionnait payement, elle prépara sa carde de crédit. Puis, au moment où Sayuri sélectionna payé crédit, Momo tapa son PayPal sur la machine puis elle offrit son sourire charmeur à son ex avant de dire…

« C’est moi qui invite, Sayuri-chan. » Puis, elle la regarda de haut en bas avant de lui dire… « Tu es resplendissante ce soir. »

Momo eu un moment comme pour prendre la main de son ex, mais se retiens au dernier moment, se doutant bien que cela serait une mauvaise idée. Les deux ne s'était pas réellement reparler depuis Juillet, Momo se demandais comment la soirée irait. Elle espérait que les choses irait en sa faveur.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Kim "Solar" Yong-Sun
Messages : 124


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Sam 27 Oct - 10:38


"Tentative #19864 de seduction"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine




Devant ses notes de cours et son ordinateur portable, Sayuri ne voyait pas le temps passer. Cela faisait déjà des heures qu'elle étudiait sans arrêt, ayant déjà terminé sa tasse de café deux heures auparavant. Elle avait voulu prendre un peu d'avance face aux examens qui arrivaient à grands pas tout comme pour ses autres travaux. La Japonaise n'avait même pas remarqué qu'il faisait noir à l'extérieur, bien qu'il faisait noir de plus en plus tôt vu que l'hiver approchait de plus en plus.

C'est le ventre de la Nippone qui la fit arrêter d'étudier. C'était le signal de la faim. Donc, elle ferma son ordinateur avant de le ranger dans son sac tout comme ses effets scolaires. Elle avait plutôt bien bosser aujourd'hui, donc il était temps de se sustenter. Son envie tournait vers une bonne pièce de viande crue et saignante mais n'ayant pas de très gros moyens financiers, elle devait se limiter à des trucs moins bourgeois. Pour le moment, Sayuri n'avait aucune idée de ce qu'elle allait manger en cette jeune soirée. Se levant de sa chaise, la louve enfila sa veste violette et mit son sac sur son dos pour enfin sortir de la bibliothèque, en silence comme elle savait si bien le faire.

À l'extérieur, la Japonaise commença à prendre la direction de son domicile, pensant manger un truc banal à la maison. Cependant, en chemin, elle aperçut un gros "M" jaune, surtout que sa faim était de plus en plus atroce. Son but était donc de se prendre un bon big mac et ensuite prendre la direction de la maison en le dévorant devant une de ses nombreuses émissions TV. Il était rare que Sayuri mange la spécialité de ce pays qu'est le fast-food mais lors de grosses soirées d'étude, elle ne peut s'y en empêcher. Cela lui faisait penser que jamais elle n'allait pouvoir s'assimiler à cette culture, tenant bien trop à la sienne et à son pays d'origine. Il faut dire que Sayuri ne connait pas beaucoup de Japonais à New York bien qu'elle sache très bien qu'il y avait une bonne communauté. Elle préférait la solitude que de voir d'autres gens même s'ils proviennent de la même partie du monde qu'elle. Il y en avait une, qu'elle connaissait bien, cependant. Son ex, Momo, qui ne cessait de la harceler.

Depuis des semaines voir mois, déjà, que Momo lui envoyait des SMS ou encore des photos (beaucoup de photos "osées") en plus de venir cogner chez elle. La majorité du temps, Sayuri l'ignorait, n'ayant pas vraiment envie de la ravoir dans sa vie pour le moment, surtout après la fameuse soirée où elle et sa meute sont allées. Le gros problème n'est pas le fait que Momo soit devenue vampire ni même ce qui a conduit à leur rupture, bien des années auparavant. Le problème réside dans le fait que Sayuri a peur que Momo n'ait pas changé même si elle avait dit le contraire. Il faut dire que la Yamashiro avait vu son ex sortir de la chambre de son alpha. Comme on dit, même la mort ne nous change pas.

Sortant de ses pensées alors qu'elle était en file pour aller commander sur la borne de commande. Un peu prise dans ses pensées, elle ne remarqua même pas l'Américain blanc qui lui faisait de gros yeux afin qu'elle bouge son derrière. En fait, il lâcha un "Move your ass" avec un truc raciste, qu'elle entendit très bien. L'ignorant mais ayant tout de même envie de lui donner une raclée, Sayuri se mit à faire sa commande, sélectionnant un bon big mac, en trio. Puis, alors qu'elle s'apprêtait à payer en ayant appuyé sur l'option de payer par crédit, quelle ne fut pas sa surprise de voir apparaître Momo, munie d'une casquette. Normalement, elle l'aurait aisément entendue arriver mais vu l'affluence de l'endroit, cela ne fut qu'impossible. Sayuri ne put donc pas payer, surtout que son ex se chargea de le faire avec son paypal. Soupirant, l'étudiante prit la facture où il y avait son numéro de commande alors que Momo lui disait :

« C’est moi qui invite, Sayuri-chan. Tu es resplendissante ce soir. » Sayuri se tourna vers elle alors qu'elle venait de se mettre en mode attente de bouffe pour ouvrir la bouche. Bien sûr, elle apprécie le compliment et le fait qu'elle ait payé mais est-ce que Sayuri avait vraiment envie de voir Momo ce soir ? Elle ne le savait pas. Puis, elle était habillée simplement, avec sa veste violette et une jupe noire en plus d'être fatiguée avec la journée qu'elle a eu avec les cours et étudier par la suite. Sayuri se mit donc à répondre, en Japonais :

« Merci. » Ce "merci" était davantage pour le repas que le compliment. « Tu as appris mon horaire et mes déplacements par cœur ? » C'était à y croire. Pourtant, Sayuri n'avait dit à personne qu'elle resterait étudier tard à la bibliothèque. Sinon, cela ne pouvait bien l'étonner que Momo la suive ou ait appris ses horaires.

Sa commande fut rapidement prête. Le burger et les frites étaient dans un sac car elle avait pris la commande à apporter, n'ayant eu aucune intention de rester ici pour manger. Peut-être n'allait-elle pas avoir le choix avec Momo dans les jambes. Peut-être pourrait-elle même faire de l'effort pour s'asseoir avec elle. Bref, elle prit le sac avec la boisson gazeuse et se dirigea vers une table à l'écart (après avoir pris condiments et autre), pour s'y asseoir, en silence. Momo la suivait et s'assit avec elle comme cela était à s'y attendre. Avant même d'ouvrir son sac pour commencer à manger, Sayuri ouvrit la bouche, parlant toujours dans son langage maternel :

« Pourquoi me harcèles-tu autant ? Expliques-moi pourquoi devrais-je te croire que tu aies changée ? Et pourquoi devrais-je avoir confiance en toi ? » Demanda la Japonaise, avant de finalement sortir sa nourriture de son sac, buvant une gorgée de boisson gazeuse avant de prendre une frite pour la tremper dans le ketchup et la manger. Sayuri aimerait que la vie soit si simple. Au fond d'elle, Sayuri aimerait ravoir Momo dans sa vie mais sa conscience est différente. Elle lui disait d'être prudente. La vampire devait prouver à la louve que celle-ci pouvait lui faire confiance.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Moon Byul-yi
Messages : 68
Emploi/loisirs : Vendeuse de marchandise touristique.


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Sam 27 Oct - 19:48
Sayuri & Momo
Is it too late now to say sorry...

Momo était contente d’avoir reconnu son ex par la fenêtre. Cela faisait depuis Juillet qu’elle ne l’avait pas vue en face à face, même lorsqu’elle se présentait à leur maison, Sayuri faisait répondre par quelqu’un d’autre ou elle mettait la chaînette pour bloquer la porte. Ce qui lui avait valu bien des portes fermé au visage. S’était une bonne nouvelle que l’automne soit arriver, car le soir se montrait plus tôt, ce qui voulait dire pour la jeune vampire qu’elle pouvait sortir en soirée et profiter du temps extérieur plus longtemps avant de retourner s’enfermer dans sa chambre d’appartement. Chambre, puisque son appartement tenais en une pièce, n’ayant pas énormément d’argent. Elle avait voler ce qu’elle avait pu de son ancien clan décimé et de ses parents, elle avait travailler pour économiser dans son temps au japon et finalement elle vivait de la vente de truc touristique depuis son arriver à New-York.

Bref, elle n’était pas riche. Or, elle avait suffisamment d’argent pour payer le lunch de son ex, n’ayant pas à se payer de nourriture elle-même puisqu’un vampire ne se nourrit que de sang. S’était génial pour économiser. Si seulement elle ne dépensait pas autant en alcool et drogue pour les gens des égouts avant de prendre leurs sangs et en vivre l’intoxication à son tour. Donc mettre un peu d’argent sur l’appétit de son ex qu’elle voulait reconquérir était tout de même mieux que de la drogue non ? C’est pour cela qu’elle n’avait pas hésité une seconde à se glissé aux côté de la brune, profitant de la foule du McDo pour passé ni vue ni connu. C’est ainsi qu’elle était parvenu à taper son paypass avant que j’autre japonaise n’ai pu lui refuser de l’inviter.

Une fois le repas payé, Momo attendit que cela soit prêt au côté de son ex. Elle n’eu pas droit à une réponse, mais déjà le fait que son ex ne lui demande pas ou même ordonne de quitter était déjà une très bon signe ! C’est donc le sourire charmeur de retour aux lèvres et les yeux lançant des cœurs que la blonde attendit avec son ex sa commande en l’admirant de haut en bas. La majorité des japonaises, tel qu’elle-même était maigre et présentait peu de forme, mais Sayuri était tout ce dons on peut espérer d’une femme. Elle était déjà bien il y a 7 ans, mais god le fait de devenir adulte lui allait bien. Son visage était plus mince, mais ses formes étaient bien plus présentes qu’elles ne l’étaient à 17 ans. Réalisant qu’elle agissant en pervers, Momo remmena vite son regard sur le visage de son ex, plutôt que sa poitrine, espérant que celle-ci n’avait pas remarqué, elle lui reprochait déjà d’être trop nymphomane.

« Merci. » entendit telle finalement, pendant qu’elles attendait encore la commande, Bah s’était mieux que de se faire dire d’aller voir ailleurs. Momo continua donc de sourire bien confiant. Du moins jusqu’à ce qu’elle entende la suite, « Tu as appris mon horaire et mes déplacements par cœur ? » Ce qui lui fit comprendre que son ex n’avait peut-être pas apprécié ses attentions dans les mois passé. En fait, peut-être qu’elle lui en voulait encore de l’avoir surprise à mettre la main aux fesses de sa colocataire ? La blonde se dit qu’elle était mieux de ne pas aborder le sujet si la brune ne le faisait pas. La blonde lui répondit donc, dans leur langue natale puisqu’elle ne voyait pas l’intérêt de parler anglais alors qu’elles étaient entre elle.

« Non, je n’ai pas appris rien par cœur tu sais que je n’ai pas suffisamment de mémoire pour ça. » Ce qui était vrai, les deux japonaise avaient été à l’école ensemble, Sayu l’avait même aidé à étudier le temps qu’elles formaient un couple.  « Quoi que pour toi, je pourrais faire un effort. » puis elle fit un clin d’œil à la brune avant de dire en pointant la fenêtre « En fait j’était dehors et j’allais travailler, quand je t’ai reconnu et je me suis dite que je travaillerais un autre jour, pour te donner tout mon temps et mon attention. »

La commande fut prête rapidement, ce qui est étonnant pour le nombre de client qu’il y avait ce soir dans le restaurant. Momo se mis rapidement sur les pas de Sayuri la suivant à sa table et prenant place face à elle, le menton sur ses mains  de manière qui se voulait cute, le visage toujours aussi souriante. La présence de Sayuri la rendait heureuse, même si cette dernière semblait vivre le contraire.  Ce fut donc un peu sec que lui demanda finalement son ex « Pourquoi me harcèles-tu autant ? Expliques-moi pourquoi devrais-je te croire que tu aies changée ? Et pourquoi devrais-je avoir confiance en toi ? » Oh… Momo n’était pas prête pour tous ses questions. Elle n’avait rien de prêt. Elle se sentait un peu comme à un examen. Cependant la vampire ne laissa rien paraître, toujours le menton bien déposer sur la paume de ses mains elle déposa une main sur la table, et l’autre alla chercher l’une des mains de Sayu elle se pencha un peu sur la table, voulant démontrer son honnêteté et elle lui répondit, toujours dans leur langue natal. Cependant, il ne fut pas long que la brune retirait la sienne, ce qui la fit ramener sa main et la ramener sur son autre contre la table.

« Tu sais Sayuri-chan, s’était il y a sept ans, j’ai pris de la maturité depuis et toi aussi » dit-elle en pointant de haut en bas avec une main son ex, bien que cela attira son regard quelque seconde à nouveau sur la poitrine de celle-ci, avant de revenir à ses yeux « Je comprends maintenant que tu focussais sur tes études et je serais capable de t’attendre maintenant pendant que tu fini ton université. J’étais jeune et stupide et je n’avais pas réalisé que tu étais la plus belle chose qui pouvait m’arriver et ça ma fait faire des bêtises… ce qui t’a fais me laisser. » Elle prit un moment de silence, son regard désormais sur ses mains elle ajouta, relevant le regard droit dans les yeux brun de Sayu « C’est pas du harcèlement, je veux que tu comprenne que si tu me reprend je te traiterais en princesse et qu’il n’y aura que toi. »

Bien sûr quelqu'un qui fait du harcèlement, n'irait pas avouer que s'en ai. En fait, Momo était persuadé que ses actions étaient parfaitement normal. Certes, il y avait eu multiple autres partenaires pendant les trois mois suite à l’accident loup-garou, mais elle ne le lui dirait pas. Sans oublier qu’elle avait dit, si Sayu la reprenait et que ce n’était pas encore le cas. Alors de base, elle avait encore le droit de faire ce qu’elle voulait. Chose qu’elle ne dirait pas non plus, car elle savait que son ex, elle, penserait sûrement autrement. Elle regarda son ex manger avant d’ajouter…

« Passe une date avec moi. Pour voir si tu me veux encore. »

Momo avait vraiment espoir que Sayuri dise oui. Elles avaient été ensemble deux ans, cela méritait une deuxième change non ? Elle avaient été heureuse avant un seul petit accident qui avait tout détruit ? En plus, personne n'était vraiment à blâme, n'est-ce pas? Les deux avaient leur tord. Sayuri avait négliger leur couple et Momo... Momo avait glissé par accident dans le lit de quelqu'un d'autre ? Entre jambe contre entre jambe... Ouep, s'était clairement qu'un minuscule mal entendu qui méritait d'être effacer ! Une deuxième chance leur ferait du bien.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Kim "Solar" Yong-Sun
Messages : 124


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Dim 28 Oct - 21:01


"Tentative #19864 de seduction"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine



Pourquoi fallait-il que, encore une fois, Momo vienne déranger Sayuri ? Celle-ci ne venait, à la base, que se chercher un hamburger afin de le ramener à la maison et dévorer son repas devant son ordinateur comme elle le fait la majorité du temps. Tout avait si bien commencé, pourtant. La Japonaise avait été satisfaite de son avancement scolaire de la journée et son Netflix l'attendait impatiemment. Hélas, ce dernier plan fut gâché. C'était, d'ailleurs, à se demander pourquoi Momo avait payé son repas. Pourquoi ? Après tout, cela faisait des mois que Sayuri l'ignorait presque complètement. Depuis cette soirée où elle avait été avec sa meute. Cette soirée où elle avait vu Yoona se transformer mais également recevoir les mains de Momo sur les fesses qui avait prouvé qu'elle n'avait pas changée. Avant cette soirée, la Japonaise avait considérer lui donner une possible deuxième chance mais cela est arrivé. Yoona lui en avait même parlé.

Bref, Sayuri avait quand même remercié son ex d'avoir payé son repas en lui demandant si elle avait appris son horaire et ses déplacements par coeur, n'ayant pas remarqué que son ex regardait ailleurs qu'à l'endroit où se tenait son visage, c'est-à-dire, vers sa poitrine. C'était à se demander pourquoi Momo souriait alors que elle, pas du tout. Son visage était aussi neutre qu'une statue. Sa voix retentit dans ses oreilles très aiguisées, en Japonais :

« Non, je n’ai pas appris rien par cœur tu sais que je n’ai pas suffisamment de mémoire pour ça. » Sayuri s'était vaguement tournée vers elle, sachant qu'elle avait toujours été l'intello des deux et qu'elle était la studieuse. « Quoi que pour toi, je pourrais faire un effort. » La Yamashiro eut un soupire, apercevant Momo pointer la fenêtre en faisant un clin d’œil. « En fait j’était dehors et j’allais travailler, quand je t’ai reconnu et je me suis dite que je travaillerais un autre jour, pour te donner tout mon temps et mon attention. » Sayuri roula des yeux, ne répondant pas. Momo essayait de remonter dans son estime. Cela n'était pas de la bonne manière de s'y prendre avec la Yamashiro à cause de tout ce qui s'était passé. En plus, elle ne s'était jamais excusée. Du moins, Sayuri ne s'en souvenait guère.

Après avoir eu le repas en main, la Japonaise savait parfaitement que l'autre Nippone allait la suivre, donc inutile et filer directement à la maison vu que ses "supers" plans pour la soirée étaient détruits. Momo était comme un parasite, à la seconde actuelle. C'étaient les pensées qu'avait Sayuri, surtout qu'elle avait un cours qui était centré sur les parasites et protozoaires. Elle s'assit donc à une table et Momo devant elle qui s'était mise d'une position qu'on pourrait dire "cute", le menton sur les mains, toujours souriante. Sayuri ne pouvait s'empêcher de la trouver jolie et attirante mais sa conscience en voulait autrement. C'est pourquoi elle s'était mise à poser des questions pointues, si on le voulait ainsi. Elle sentit la main de Momo sur la sienne mais elle dut la dégager, surtout qu'elle venait de prendre une bouchée de son big mac alors que son ex se mit finalement à répondre :

« Tu sais Sayuri-chan, s’était il y a sept ans, j’ai pris de la maturité depuis et toi aussi » Sayuri soupira, remarquant que les yeux de son ex avaient dévié vers le bas. Sayuri savait que bien des gens la trouvaient attirante, même les Caucasiens. Néanmoins, malgré un physique avantageux pour une Asiatique, le psychologique en est tout autre, étant introvertie et socialement nulle en plus d'être geek et solitaire. « Je comprends maintenant que tu focussais sur tes études et je serais capable de t’attendre maintenant pendant que tu fini ton université. J’étais jeune et stupide et je n’avais pas réalisé que tu étais la plus belle chose qui pouvait m’arriver et ça ma fait faire des bêtises… ce qui t’a fais me laisser. » Sayuri baissa vaguement la tête vers sa nourriture, réfléchissant pendant le moment de silence. Il est vrai que lorsqu'on est jeune, nous n'avons pas conscience des impacts de nos actions. Sayuri devait-elle blâmer Momo à cent pour cent, pour ses actions ? Elle qui a de la difficulté à comprendre l'amour et qui n'a pas une libido très élevée. C'était la raison pour laquelle Momo l'avait laissée bien que Sayuri avait voulu le faire d'abord mais n'en avait pas trouvé le courage. Cependant, pourquoi ne mentionnait-elle pas l'autre jour où Sayuri l'avait aperçue sortir de la chambre de son alpha ? Elle releva donc la tête, ses yeux dans ceux de Momo, passant une main dans ses cheveux bruns, toujours silencieuse. « C’est pas du harcèlement, je veux que tu comprenne que si tu me reprend je te traiterais en princesse et qu’il n’y aura que toi. » Sayuri regarda de nouveau son hamburger dont elle n'avait pris qu'une bouchée jusqu'à présent. Princesse ? Elle ne voulait justement pas être traitée en princesse. Elle n'a jamais été traitée en princesse, en fait. De plus, du point de vue de Sayuri, Momo la harcelait depuis des mois avec ses SMS et ainsi de suite. Tellement qu'il aurait été facile pour elle d'appeler la police ou de s'en occuper elle-même mais a préféré rien faire en espérant que Momo abdique après un certain temps. Hélas, pas du tout.

La tête à Sayuri était en train de réfléchir à ce qu'elle allait répondre, alors qu'elle prenait une bouchée de burger. Néanmoins, Momo revint à la charge :

« Passe une date avec moi. Pour voir si tu me veux encore. »

La Japonaise déposa son burger, relevant la tête vers la vampire, sans sourire. Elle ne voulait pas tomber dans la naïveté, surtout qu'elle n'avait pas confiance en elle étant donné que Momo n'avait pas prouvé qu'elle pouvait lui refaire confiance. C'est après un petit moment de silence que Sayuri ouvrit finalement le bouche, mettant sa main sur sa joue :

« Nous étions jeunes, à l'époque. C'est vrai. J'ai aussi fait des torts et je n'étais peut-être pas encore prête à vivre une vie de couple, ce qui m'a fait préférer la solitude à notre couple. Chose qui t'as ensuite amenée à me tromper. » Sayuri ne lâcha pas Momo du regard. « Contrairement à toi, je ne ressens pas ce besoin de toujours coucher avec autrui. Je ne le comprends même pas, d'ailleurs. » La Yamashiro mangea quelques frites, soupirant. « Admettons que j'accepte cette proposition de "date", qui me dit que tu n'auras pas d'autres princesses dans ta vie si cela advenait à marcher ? Qui me dit que tu ne vas pas refaire un truc comme coucher avec mon alpha ou prendre le cul d'une autre personne ? » Elle fronça un peu des sourcils, ayant fait allusion à Yoona lors de la bizarre de soirée. Non, Sayuri n'avait pas confiance en Momo. Depuis cette soirée, combien de relations avait-elle eu ? Sayuri ne voulait même pas savoir. Pour sa part à elle, elle n'en avait pas eu depuis son couple avec elle. Même le copain qu'elle a eu en Australie, elle n'a même pas eu de relation sexuelle avec lui.

« Contrairement à toi, je suis mortelle. Et je n'ai pas envie de gaspiller ma vie sur une relation infidèle. Alors, je veux bien accepter une date avec toi si tu prouves que je peux avoir confiance en toi et que tu ne me tromperas pas à nouveau. » Dit-elle, d'un nouveau soupire avant de se remettre à manger, baissant les yeux. Pourquoi avait-elle accepté ? Pourquoi ne se trouvait-elle pas une personne avec qui elle pouvait avoir une relation stable ? En plus, Momo était vampire et elle, louve-garou. Cela signifiait que Sayuri allait mourir un jour mais pas son ex. Si au moins tout pouvait être si simple. Si au moins Momo n'était pas nymphomane et était fidèle. Si au moins Sayuri pouvait, elle aussi, apprendre à s'investir dans une relation. Est-ce qu'une seconde chance en valait vraiment la peine ? Bon, après tout, Sayuri ne perdait rien à lui laisser une seconde chance.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Moon Byul-yi
Messages : 68
Emploi/loisirs : Vendeuse de marchandise touristique.


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Lun 29 Oct - 3:11
Sayuri & Momo
Is it too late now to say sorry...

Momo était contente d’avoir retrouvé son ex, elle comptait lui montrer qu’elle ferait une bonne partenaire si Sayuri la reprenait. Elle l’avait donc suivit à sa table et l’avait accompagné dans son repas de McDonald, bien qu’elle-même n’en mange pas étant un vampire. Elle avait profité de ce moment pour essayer de se vendre à l’autre japonaise afin d’avoir sa seconde chance. Cependant, pour avoir été avec longtemps, elle savait que Sayu n’était malheureusement pas du genre à changer d’avis facilement. Elle lui avait donc fait son grand discours, non préparer d’avance, car en fait elle ne pensait pas que Sayu lui laisserait une chance de lui parler. Momo savait que la soirée où elle avait mise la main au fesse de la colocataire de son ex avait nuit à ses chances de la reconquirent, mais elles n’étaient pas encore ensemble, elle pouvait toucher les fesses qu’elle voulait, non ?!

Du moins, c’est ainsi que Momo voyait les choses. En plus, s’était une main aux fesses seulement, elle n’avait rien fait de plus. La blonde avait toujours été un flirt comme personne et ne pourrait probablement jamais changer ce trait de personnalité très fort en elle. Elle aimait complimenter et charmer les gens. Cela ne voulait pas dire qu’elle ne serait pas fidèle. Elle avait été fidèle tout au long de sa relation avec l’autre japonaise si l’on oubliait la fin, alors pourquoi referait-elle la même erreur deux fois, alors qu’elle savait bien que s’était ce qui avait tué leur histoire. Ensuite, l’histoire avec la meute et la fille nue qui avait fait que tout ce qu’elle avait réussi à faire commence avancement dans leur seconde chance était retombé à zéro et Sayu l’avait ignoré tout ce temps. Quelqu’un de normal se dirait qu’il faut se calmer les hormones pour pouvoir reconquérir la brune, mais Momo avait toujours eu une très grande libido, une personnalité de Casanova et peu de bon sens pour comprendre que cela lui nuisait en amour.

Cependant, Momo était quelqu’un de persévérante et ne savait pas quand il fallait abendonner, c’est pour cela que trois mois plus tard sans nouvelle, elle se retrouvait au McDo avec son ex qui ignorait ses texto et ses photos depuis tout ce temps pour essayer de la convaincre à nouveau. Elle lui souligna que depuis ses 17 ans elle avait changée et mûrie et qu’elle voulait pouvoir lui prouver en demandant une deuxième chance. Même si ses actions ne semblaient pas vraiment démontrer une grande maturité. Or, cette persévérance à lui envoyer chaque jour un bon matin et une bonne nuit, à lui envoyer des fleurs et à toujours penser à elle n’était pas suffisante pour démontrer qu’elle ne la tromperait pas et qu’elle serait la seule dans son cœur ? Momo pensait que oui. Même les personnes avec qui elles avaient couché dans les derniers mois avaient été remplacé mentalement par des souvenirs de moment torride entre elle et son ex. Cela démontrait bien une certaine fidélité non ? Finalement, après avoir demander une date pour lui prouver qu’elle serait une bonne partenaire cette fois, Sayu lui répondit également en japonais.

« Nous étions jeunes, à l'époque. C'est vrai. J'ai aussi fait des torts et je n'étais peut-être pas encore prête à vivre une vie de couple, ce qui m'a fait préférer la solitude à notre couple. Chose qui t'as ensuite amenée à me tromper. » Vue que son ex la regardais, Momo en fait autant afin de démontrer qu’elle l’écoutait bien. Elle hochait de la tête en écoutant ses arguments et pinça les lèvres lorsque son infidélité fut mentionnée par son ex. Certes Momo regrettait, c’est ce qui l’avait poussé à la drogue et l’alcool qui avait ensuite provoquer sa mort. « Contrairement à toi, je ne ressens pas ce besoin de toujours coucher avec autrui. Je ne le comprends même pas, d'ailleurs. » Momo profita un peu du moment où Sayu mordit quelques frites pour marmonner…

« C’est pas un besoin… »

Or, avant qu’elle ne puisse continuer, son ex soupira et ajouta… « Admettons que j'accepte cette proposition de "date", qui me dit que tu n'auras pas d'autres princesses dans ta vie si cela advenait à marcher ? Qui me dit que tu ne vas pas refaire un truc comme coucher avec mon alpha ou prendre le cul d'une autre personne ? » Momo pu voir son ex froncé les sourcils. Cela faisait depuis qu’elle avait commencé à essayer de convaincre son ex de la reprendre que la blonde ne souriait plus, mais maintenant en écoutant la brune parler, elle abordait même un visage triste. Elle savait bien que cela ne jouait pas dans son sens pour le moment dans la tête de son ex.  

« Ce n’est pas un besoin, je ne t’ai pas trompée en 2 ans de relation c’est arriver une seule fois à la fin, j’ai quand même était fidèle et patiente 2 ans avec ce que tu me donnais et maintenant avec l’âge je ne referais pas la même erreur. » puis après avoir regarder ses mains à nouveau elle regarda son ex et ajoute « Je serais même prête à vivre dans le secret encore, si tu ne te sens pas prête de parler de moi à ta meute… » Car en 2 ans de relation, jamais Sayu n’avait parlée de Momo à sa famille ou même à ses amis, alors que les Minatozaki savaient tout de Sayuri. S’était ce qui avait joué contre leur relation dans le temps aussi.

Finalement, son ex ajouta…  « Contrairement à toi, je suis mortelle. Et je n'ai pas envie de gaspiller ma vie sur une relation infidèle. Alors, je veux bien accepter une date avec toi si tu prouves que je peux avoir confiance en toi et que tu ne me tromperas pas à nouveau. » Ce à quoi Momo eu un long moment de silence les yeux rond regardant son ex comme si elle venait d’une autre planète. Elle lui donnait une autre chance ???? Elle acceptait une seconde date, elle avait bien entendu ?

« Tu es sérieuse ! » S’exclama Momo en japonais avant de sourire et prendre la main de son ex à nouveau, l’empêchant pour un moment de continuer son lunch. « Je vais te montrer que je suis sérieuse avec toi. Tu sais, j’ai peut-être eu d’autre partenaire dans mon lit, mais dans mon coeur il n’y a toujours eu que toi Sayu-chan, je n’ai rien eu d’autre de sérieux, je ne voulais pas que quelqu’un prenne ta place dans mon cœur et même s’il ne bat plus, il n’est qu’a toi. »

Puis elle déposa ses lèvres sur la main de son ex pour la convaincre de sa bonne volonté. Certes, la partie lui rappelant qu’un jour elle perdrait son amour lui faisait de la peine, elle ne voulait pas voir Sayuri mourir, mais le fait de pouvoir profiter du temps restant avec elle lui faisait plus que plaisir. Elle relacha la main de son ex après le baisé pour la laisser manger avant d’ajouter…

« Le jour de ma mort, le visage contre la vitre d’auto j’ai bien eu le temps de pensé Sayu, je pensais que s’était fini de moi et que je ne te reverrais jamais, je serais prête à sacrifier bien des choses de mon mode de vie pour te ravoir. Je suis désoler d’avoir été une idiote à 17 ans et de t’avoir joué ans le dos, notre vie serait sûrement bien différente si j’avais réfléchie avant de finir dans le lit d’Heechul.  Je veux faire des efforts et te montrer que je peux être mieux pour toi. » puis après un petit moment de silence, elle ajouta aussi « Puis, je suis désoler pour l’histoire avec ta colloc… Si j’avais su qui elle était je n’aurais pas agis ainsi. »

La dernière partie étant fausse, Momo avait trouvé la jeune blonde très belle et était droguer cette soirée là, s’était déjà étonnant qu’elle se soit seulement contenter de lui pincé une fesse, mais Sayu n’avait pas besoin de la savoir. Le reste était entièrement vrai quand même ! Momo ajouta sur un ton de blague ensuite…

« Tu sais, même si tu va vieillir, dit toi que tu auras l’air magnifique quand même et les gens seront envieux de la gamine de 20 ans à ton bras. »

Puis elle lui fit un fingergun et un clin d’œil, comme elle le faisait si souvent, s’était presque son signature move. Puis revenant sérieuse, pour ne pas perdre la mince chance qui lui était offerte, Momo lui demanda…

« Tu voudrais faire ça quand la date, après tes examens ? »
(c) sweet.lips


Dernière édition par Momo Minatozaki le Mar 30 Oct - 1:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Avatar : Kim "Solar" Yong-Sun
Messages : 124


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  Mar 30 Oct - 0:30


"Tentative #19864 de seduction"

L'amour est resté, comme une grande image survit seule au réveil dans un son effacé - Lamartine



Depuis la fin de sa première relation avec Momo, Sayuri a constamment été prudente dans le domaine de l'amour, si incompréhensif à ses yeux, n'ayant qu'eu une relation depuis. Et si on exclut cela, elle ne s'est réellement attachée qu'à une très petite poignée de personne. Même avec sa famille, elle ne se considère pas proche. En fait, il y avait seulement Sun-Hee dont elle considère comme sa petite soeur (même si Sun est plus âgée), celle dont elle n'a jamais pu avoir, sachant que Sayuri est jumelle mais n'a jamais connu son autre moitié, pré-nommée Sakura. C'est probablement pourquoi Sayuri a de la difficulté à s'attacher aux autres, même au restant de sa meute. La vie était bien trop compliquée.

La Japonaise ne savait pas à quoi s'attendre de cette rencontre avec son ex. Parce que bon, elle avait encore dans la tête cette action indésirable (de son point de vue) envers Yoona ou encore l'avoir vue sortir de la chambre de Moonbin. Il est vrai, cependant, que Sayuri n'était pas en couple avec Momo mais peut-être que cela était de la jalousie ou un désir profond de la ravoir à ses côtés, si cela l'affectait autant ? Car il faut dire, lors des deux années passées ensembles, Sayuri l'avait réellement aimée même si elle ne l'avait jamais démontré en public ou du fait qu'elle était solitaire. D'ailleurs, jamais les parents de la Yamashiro n'avaient été au courant de leur relation. Cela était à cause qu'ils n'auraient pas approuvé ce type de couple (selon Sayuri) et qu'ils l'auraient reniée, sans doute.

Or, Sayuri avait enfin ouvert la parole pour répondre à Momo, mentionnant le fait de s'être trompée et de la nymphomanie, une nouvelle fois. Il faut dire qu'elle a de la misère à comprendre les gens qui sont comme ça. Elle, ses besoins sont, son ordinateur et son café. Pas avoir des relations sexuelles. Bref, elle entendit Momo marmonner, vu son ouïe sur-développé :

« C’est pas un besoin… » Inutile de dire quelque chose là-dessus.

Puis, la Nippone s'était mise à parler de "date" et de la "peur" de voir Momo la tromper à nouveau, mentionnant son alpha et, indirectement, Yoona. Si Sayuri lui donnait une seconde chance, celle-ci allait être la dernière. Elle remarqua que Momo ne souriait plus et arborait même un visage triste comparativement à tout à l'heure. Se rendait-elle enfin compte de ses torts ?

« Ce n’est pas un besoin, je ne t’ai pas trompée en 2 ans de relation c’est arriver une seule fois à la fin, j’ai quand même était fidèle et patiente 2 ans avec ce que tu me donnais et maintenant avec l’âge je ne referais pas la même erreur. » Elle avait raison, Sayuri ne pouvait la contredire là-dessus. Elle savait que Momo ne mentait pas là-dessus. Puis, elle-même était dans la faute, n'ayant pas donné assez d'attention. Du coup, Sayuri ne pouvait répondre, regardant Momo qui regardait ses mains avant de retourner son regard vers elle pour continuer : « Je serais même prête à vivre dans le secret encore, si tu ne te sens pas prête de parler de moi à ta meute… » La louve mit sa main sur sa joue, buvant un peu de boisson gazeuse afin de préparer mentalement et rapidement sa réponse pour dire : « Je ne peux pas vraiment te contredire sur ce que tu viens de dire. Ce n'est pas le secret qui me fait peur mais nos deux espèces. » Sayuri baissa les yeux vers son burger à moitié mangé. À la base, les loups-garous et les vampires n'étaient pas faits pour s'entendre. Que penserait sa meute s'ils apprenaient cela ? « J'ai l'impression que tu m'en veux encore de ne pas en avoir parlé à ma famille mais tu sais pourquoi je ne l'ai pas fait... » Sayuri releva les yeux vers son ex, en soupirant mais avec de soudaines larmes naissantes dans les yeux. La famille à Momo avait été au courant de leur relation mais ce ne fut pas le cas de la sienne.

Puis, finalement, Sayuri avait accepté une date avec son ex afin qu'elle lui prouve qu'elle peut avoir confiance en elle. Pour la Yamashiro, la fidélité et la confiance étaient deux choses extrêmement importantes dans une relation. Cela ne prit guère longtemps à Momo pour réagir :

« Tu es sérieuse ! » Son sourire était rapidement revenu après cette exclamation. Sayuri ne savait pas comment réagir. Seulement un petit sourire était apparu à ses lèvres. Peut-être que finalement, Momo la méritait, cette seconde chance après tout. Celle-ci lui prit la main, d'ailleurs. Sayuri n'eut d'autre choix que de la laisser faire bien qu'elle ait envie de la retirer pour continuer à manger. « Je vais te montrer que je suis sérieuse avec toi. Tu sais, j’ai peut-être eu d’autre partenaire dans mon lit, mais dans mon corps il n’y a toujours eu que toi Sayu-chan, je n’ai rien eu d’autre de sérieux, je ne voulais pas que quelqu’un prenne ta place dans mon cœur et même s’il ne bat plus, il n’est qu’a toi. » Les larmes naissantes de Sayuri avaient fini par sécher durant ces dernières paroles où elle eut un petit hochement de tête. Elle l'espérait sincèrement si cela advenait à marcher. Si les deux réussissaient à former, une nouvelle fois, un couple. Sayuri aussi allait devoir s'améliorer bien qu'elle ne veuille pas faire semblant d'être une autre personne. Momo fit un baiser sur sa main, alors que la Yamashiro la regardait droit dans les yeux. Elle était finalement, très sincère. Il ne restait qu'à espérer que cette sincérité tienne jusqu'au bout. Bref, Sayuri ne savait pas trop quoi répondre alors que Momo venait de relâcher sa main. Du coup, elle laissa son ex continuer, en profitant pour manger une nouvelle bouchée de son burger :

« Le jour de ma mort, le visage contre la vitre d’auto j’ai bien eu le temps de pensé Sayu, je pensais que s’était fini de moi et que je ne te reverrais jamais, je serais prête à sacrifier bien des choses de mon mode de vie pour te ravoir. Je suis désoler d’avoir été une idiote à 17 ans et de t’avoir joué ans le dos, notre vie serait sûrement bien différente si j’avais réfléchie avant de finir dans le lit d’Heechul. Je veux faire des efforts et te montrer que je peux être mieux pour toi. » Sayuri l'écoutait, sans la lâcher des yeux. Au moins, elle s'était enfin excusée. En effet, si elle n'avait pas fait ce genre de chose et si Sayuri s'était montrée plus attentionnée, probablement que la vie aurait été différente. Momo ne serait peut-être pas devenue vampire et elle, louve-garou. Les deux seraient peut-être encore au Japon dans une relation heureuse. Hélas, la vie est loin d'être parfaite. La louve profita de l'arrêt de Momo qui devint silencieuse pour répondre :

« C'est la vie. Ce qui est fait, est fait. On doit laisser le passé dans le passé et avancer. C'est pourquoi j'accepte enfin tes excuses avec tout ce que tu viens de me dire. » Elle mit, à son tour, sa main sur la main froide de Momo, d'un petit sourire avant de la retirer alors que celle-ci ajouta, après les paroles de Sayuri : « Puis, je suis désoler pour l’histoire avec ta colloc… Si j’avais su qui elle était je n’aurais pas agis ainsi. » La louve eut un petit rire. « Mais ne recommence pas, d'accord ? » À y penser, ce fut une situation ridicule. Sayuri en avait été frustrée à ce moment-là, à cause d'une certaine jalousie.

« Tu sais, même si tu va vieillir, dit toi que tu auras l’air magnifique quand même et les gens seront envieux de la gamine de 20 ans à ton bras. » Avait ajouté la Minatozaki, suivi d'un fingergun et sourire, si commun avec elle, du moins, ce dont se souvenait Sayuri. Celle-ci se sentait un peu amusée et eut un nouveau petit rire. Faut croire que depuis que Momo s'était excusée et qu'elle avait accepté la date, les choses s'étaient détendues. Peut-être avait-elle besoin de cela, surtout que les examens s'en venaient et que son état mental n'était pas des meilleurs, en ce moment ? « Même magnifique quand j'aurai un tas de rides ? Enfin, si je vis jusque-là, si je ne me fais pas abattre vu que je suis louve-garou. » Dit-elle, d'un soupire, baissant la tête avant de terminer son big mac, enfin. Momo était comme elle, une créature de la nuit, et pouvait très bien se faire abattre par d'autres entités ou bien les Shadow Hunters.

Momo ajouta, sérieuse : « Tu voudrais faire ça quand la date, après tes examens ? » Sayuri leva la tête vers le ciel, sachant que les examens étaient la semaine prochaine. Elle retourna ses yeux vers son ex pour dire : « C'est gentil de penser à cela. Après la semaine prochaine, si tu es d'accord ? Après, je suis passablement disponible. Je te laisse choisir l'endroit et la date pour la "date". » Dit-elle, d'un petit sourire. Sayuri était nulle pour ce genre de chose. Elle préférait largement que ce soit Momo qui choisisse. Au moins, elle avait pensé par elle-même de le faire après ses examens à elle. C'est ainsi que la Yamashiro prit d'autres frites en les trempant dans le ketchup et les dévorer, redevenue silencieuse.



Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri  
Revenir en haut Aller en bas
 
Tentative #19864 de seduction feat. Sayuri
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chavez soupconne une tentative d'assassinat contre sa personne
» Tentative de vol de sac à main... qui tourne court !!!
» Tentative de meurtre à l'exodar
» Une tentative de Coup d'état?
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: New York :: Manhattan-
Sauter vers: