Bienvenue à New York. Merci de privilégier les fées, vampires, membres du cercle et terrestres !
Le groupe enfant de la lune a été fermé pour surnombre. Seul les scénarios et PV's sont autorisé.

Partagez | 
 

 Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Dim 30 Sep - 21:30
Pardonnez moi mes erreurs

Un, deux, trois, quatre...

Je comptais dans ma tête tout en avançant dans le Bronx, un quartier mal éclairé, des junky dans un parc, mais trop nombreux.. Un SDF au bas d'un immeuble, mais un peu crasseux quand même.. Une vieille femme qui disait au revoir à ses enfants avant de s'engager dans la cage d'escalier d'un immeuble bien trop haut pour elle.. Je ne pouvais pas ôter la vie à une de ses personnes. Soit je me ferais repérer soit je ferais du mal aux gens qui connaissait cette personne. Je connaissais que trop mal la technique d'hypnose pour tenter cela. Et j'étais encore incapable, seule de m'arrêter avant la limite..

Je mourrais littéralement de faim.. Mes crocs sortaient dès qu'une carotide était un peu trop près de moi. Le périmètre raccourcissait à vue d'œil. Je ne tiendrais plus longtemps et j'allais tuer quelqu'un. Je regrettais les parties de chasse-récréative de Kate et les petits encas animaliers de Josh.
Je partais en chasse toujours accompagné et ne sortant pas des masses, je n'avais pas réellement un grand besoin de me nourrir. Josh hypnotisait les gens et me faisait en sorte que je m'arrête avant le drame. J'avais confiance en lui. Mais pas en moi. Il m'arrêtait toujours, je n'arrivais pas à sentir le pouls de ma victime s'affaiblir, ce qui signifiait le moment où je devais retirer mes crocs. Josh était là pour me repousser en arrière et libérer le repas.
Pour les proies animales, moins bonnes, mais parfois utiles pour éviter de se faire repérer. Une chasse simple, mais pas besoin d'hypnotiser ou de s'arrêter. Juste faire passer ça pour un évènement habituel. Et encore.. Mais je ne pourrais pas compter sur eux cette fois. Deux jours que j'étais arrivé à New-York.... Presque une semaine sans manger, une semaine que j'avais quittée Kate et Josh qui m'avait aider à me nourrir avant de partir. Mais je ne pouvais plus rester dans cet état, je devais m'alimenter.

Cent-quarante-trois, cent-quarante-quatre, cent-quarante-cinq..

Compter m'aidait à me concentrer sur autre chose que ses pulsions animales. Je devais vraiment me nourrir. Un jeune homme s'engagea dans une rue sombre. Je le suivis. J'entrepris de jouer un peu de mes charmes pour ne pas qu'il ait peur. Je tachais de sourire.

-Bonsoir, je suis perdue.. Je m'approchais de ma victime, celui-ci sourit heureux de voir une jeune femme le suivre dans cette ruelle isolée et sombre. Mon corps se rapprocha du sien. Mes hanches contre les siennes. -J'ai affreusement envie de goûter à tes lèvres. Sa bouche vient s'abattre sur la mienne, ses mains sur mes fesses... Il fallait bien un peu de ça malheureusement pour pouvoir manger. Ma bouche descendit le long de son cou et mes crocs ne tardèrent pas à sortir. Je me redressais et tentai alors de l'hypnotiser. Visiblement, cela fonctionna.- Cela ne fera pas mal, tu n'en garderas aucun souvenir. Ma bouche redescendit sur son cou. Le sang vibrait sous ma bouche, mes crocs percèrent la peau tendre et chaude du jeune homme. Le liquide au goût de fer que je détestais toujours autant emplit ma bouche, le sang m'appelait encore plus et je m'enivrais de cette sensation. Sans me préoccuper du jeune homme de ce qu'il pouvait ressentir ou autre, j'étais devenue celle que je détestais, ma vraie nature, un vampire...

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 1 Oct - 15:18
La soif ne quitte jamais vraiment un vampire, sauf en se nourrissant du sang d'un humain ou équivalent. C'est un peu comme certains métier, il faut le diplôme ou l'équivalent. C'est pareil... Enfin je crois. En tout cas, ce que je fais, à savoir me nourrir uniquement quand la soif est intenable et avec des bêtes, c'est tout sauf ce qu'un vampire devrait faire. J'ai beau avoir la capacité de vivre au grand jour, il n'y a aucun changement dans ma nature de vampire. Heureusement, tant qu'il n'y a pas de sang humain devant moi, je garde le contrôle. Mais si je reste trop longtemps devant cette boisson malsaine, je finirai par craquer et brutalement. Sachant que j'en manque, il est peu probable que la victime s'en sorte.

Depuis que j'ai mordu ma soeur et ait été traité de monstre par ma mère, avant de l'hypnotiser pour lui faire croire que je n'étais pas du tout ce qu'elle croyait mais bel et bien mort, le sang me dégoûte encore plus. Je me sens sale même quand il vient d'un animal, les images de mon agression envers ma soeur reviennent me hanter quand je me nourris et me laissent pulvérisé de l'intérieur. Avant c'était juste dégoûtant à faire, aujourd'hui c'est destructeur. Alors que je me perdais dans ces pensées sombre en marchant dans une rue au hasard en me dirigeant chez moi, je m'arrête d'un coup au croisement d'une ruelle car un gars me passe devant, il ne m'a probablement pas vu ou s'enfout complètement. Puis c'est au tour d'une fille de me forcer à m'immobiliser sur place, elle marchant avec plus d'insistance. Je connais cette manière de se déplacer, cette fille suit ce gars. Étrange, même à New-York, ça devrait être l'inverse. Plus curieux qu'autre chose, les regarde s'enfoncer dans la ruelle si sombre qu'un humain ne pourrait pas distinguer les silhouettes. Mais moi, je vois tout comme en plein jour. La fille accoste le gars et se colle à lui. Une chose arrive qui me laisse cloué sur place: elle lui mord le cou. Attendez... Elle fait vraiment ce que je pense, ou elle lui fait un suçon... Je tends l'oreille en baissant le visage pour augmenter mon ouie, entendant le son de quelqu'un qui boit.

"Putain!"

J'utilise ma vitesse vampirique pour me retrouver instantanément derrière la fille et lui saisis si fortement l'épaule qu'elle devrait ouvrir la bouche de douleur.

"Arrête!"

Je l'envoie valser en arrière, mais sur le moment, je ne contrôle pas ma force, l'envoyant vers le mur. Le Terrestre revient à lui, mais s'écroule aussitôt. Il fait une anémie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 1 Oct - 15:44
Pardonnez moi mes erreurs


Le goût du sang une des choses les plus horribles de la partie vampire. Même si au final la nourriture humaine est devenue insipide. Le sang lui est "bon" mais c'est peut-être plus l'idée de boire du sang qui me révulse. Le sang animal est encore pire, une horreur.. Mais au moins j'ai moins de remords après m'être nourri. Le sang humain, tout dépend de l'individu à un goût parfois sucré, comparable à d'autres moments à l'amertume des fruits rouges comme un coulis. Alors que celui d'un animal est terreux et sec. On pourrait comparer ça à deux viandes si j'étais encore humaine, la tendresse d'une côte de bœuf pour l'humain et le gibier pour .. Le gibier. Je n'avais trouvé aucun plaisir à chasser, ni avant ni après, mais au moment de me nourrir toutes mes pensées n'étaient que tournée vers mon estomac et cette sensation de plénitude.

Le sang de cet humain coule maintenant en moi. Je m'abreuve de lui sans aucun remords, en tout cas pour le moment, je n'en ressens pas. Me nourrir est trop important, la soif trop intense et cette envie incontrôlable m'empêche d'entendre cet individu arriver.
Une main se posa sur mon épaule, elle me serra si fort que ma bouche lâcha sa prise sur le cou de l'humain et m'arracha un cri de douleur. Pourtant, il en fallait pour faire mal à un vampire.

"Arrête"

Je me sentis projeter en arrière contre un des murs en briques qui entourent la ruelle. Ma tête cogne contre le mur, et je m'effondre comme une loque. Je suis sonnée. Même si avec ma vitesse vampirique, j'aurais pu me relever et mettre une bonne correction à ce jeune homme qui m'avait empêcher de finir mon repas, je ne le fis pas. Mon regard se posa sur l'homme dont j'avais bu le sang. Il était au sol, inconscient. Mon cerveau ne fit qu'un tour, je l'avais tué.

-Je.. Je l'ai tué... Murmurais-je, qu'est-ce que j'ai fait...

Je m'étais sentie tellement bien, que je n'avais pas fait attention au pouls de l'homme, à sa détresse... Mes jambes repliées vers ma poitrine, ma tête dans mes mains. J'essayais d'effacer de ma mémoire le visage de cet homme dont je m'étais servi et que je venais d'enlever à ce monde.

Je n'avais même pas conscience qu'un autre individu était là. Si c'était un shadowhunter il ne tarderait pas à m'enfoncer sa lame séraphique dans le cœur et je payerais mon erreur d'avoir enlevé une vie humaine. Quant à un vampire ou un loup.. Je n'en avais rien à faire. J'étais sous le choc de l'image qui était apparu devant moi. Trop choquée pour penser à utiliser mon ouïe pour entendre encore le faible pouls de l'humain dont le cœur battait encore.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 1 Oct - 16:13
Le bruit sourd d'un corps touchant le sol en accompagne un autre, bien plus brutal, de celui de la vampire retombant lourdement. Ce n'est pas grand chose pour elle, et puis elle guérira bien vite, surtout après s'être autant nourrie. Je suis bien plus inquiet pour sa victime qui ne bouge plus du tout, est- il mort? Non, son coeur bat encore, je peux entendre un faible battement en pleine diminution, mais il ne respire plus.

"Non, il n'est pas mort! Pas encore."

Je m'approche d'elle et m'accroupis pour la regarder droit dans les yeux. Certes, ce n'est pas le moment de faire une leçon de morale, mais je ne peux juste pas la laisser comme ça. Elle se sent visiblement très coupable, elle est différente des autres vampires que j'ai connu. Ils n'avaient aucun mal à se servir des Terrestres pour se nourrir, bien qu'il y ait un pacte l'interdisant. Les clans forment des contrats avec les Shadowhunters, les seuls habilités à passer du monde de l'obscurité à celui de la lumière, afin d'obtenir du sang sans avoir à mordre le moindre homme ou femme. Mais cette règle n'est pas toujours appliquée, même par les membres de clan qui sont pourtant largement pourvu.

La sensation de chasse ou celle simplement de la morsure devient comme une addiction difficile à se passer, j'en sais quelque chose. Il n'y a pas que le corps qui a besoin d'être nourrit, mais aussi l'esprit sadique qui se développe pour qu'on prenne plaisir à aspirer la vie des autres. Ces derniers aussi ressentent ce plaisir, multiplié pour les empêcher de tenter de se débattre. Tout est malsain dans ce monde, je n'arrive pas à croire que j'en fais partie! Je ne peux malheureusement pas le fuir, je dois le faire aussi comprendre à cette fille qui semble partie pour s'apitoyer sur son acte au lieu de se ressaisir. Mais si je le dis comme ça, il y a des gens que ça ne marche pas du tout. Je dois me montrer plus malin que ça. Je pose ma main sur son épaule pour créer une connexion physique et la faire revenir sur terre si elle n'y arrive pas par elle- même.

"Ecoute, il n'est pas mort, il est encore vivant mais il est mourant. Je vois bien que tu te sens coupable, alors fais quelque chose bon sang! Il y a un hôpital pas loin, je vais t'y emmener, si tu veux encore le sauver."

C'est sa décision, puisque c'est sa victime. En vérité, si elle refuse, je le sauverai quand même. Mais je préfère voir de quoi cette fille est faite. Quelque chose en elle me semble familier, comme une aura que j'ai déjà côtoyé auparavant. Une aura bienveillante me poussant à rendre la pareille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 1 Oct - 21:55
Pardonnez moi mes erreurs


Il n'était pas mort, le jeune homme qui m'avait envoyé valser le disait, devais-je le croire ? Je tendais l'oreille et entendis son cœur battre. Je redressai la tête légèrement. Que devais-je faire ? J'étais sur le point de tuer un homme ? J'aurais pu le tuer ? Je ne suis pas une meurtrière. Je ne veux pas être un monstre.

Je sens une main se poser sur mon épaule. Le contact est rassurant. Je redresse ma tête alors et croise le regard du jeune homme. Brun, sûrement un vampire vu son teint un peu pâle. S'il avait été un loup, il m'aurait laissé croire que j'avais tué quelqu'un , et un shadowhunter m'aurait déjà tuer. J'étais quasiment sûre de parler à un vampire. Il parle calmement. Me dit que je dois faire quelque chose. Il a raison. Je suis fautive, je dois sauver cet homme, même si j'ai failli le tuer. Mais si je l'amener à l'hôpital, je passerais pour qui moi. Il a mes crocs dans son cou...

-Je ... Je dois le sauver.. Mais ... Mes crocs ont laissé leur marque... Tu... Tu peux m'aider ?

Je ne voulais pas qu'il le fasse à ma place, mais qu'il m'aide, trouver une solution. Je me redressais et m'approchai de la victime. Je m'agenouillais auprès de lui. Je touchais son poignet pour voir son pouls. Je devais le faire respirer.. L'hôpital était peut-être une idée. Ou alors appeler une ambulance. Je me mis à compter... Un, deux, trois... Mon cœur, si j'en avais encore un qui bat aurait ralenti.
Mon esprit se rangea petit à petit. Je pris le portable du jeune homme et regardai. Il y avait un numéro de femme, "ma chérie", elle devait être au courant que je l'emmenais à l'hôpital, je la textais donc pour lui dire puis je regardais l'homme.

-Je vais le déposer à l'hôpital et m'enfuir. Je n'ai pas d'autre solution pour le sauver et ne pas me faire enfermer. Tu peux m'aider ? Je suis désolé...

Je ne savais pas vraiment si ce que je disais avait un sens ou si j'étais compréhensible à la vitesse où je m'exprimais. La panique était là. Je devais me ressaisir.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Mar 2 Oct - 0:13
La fille plante son regard dans le mien, elle est bien avec moi. Je ne peux m'empêcher de sourire avec bienveillance, tout n'est pas fini, ni pour la victime, ni pour le bourreau. On peut tous les deux les sauver, comme je l'ai été.

"Ne t'en fais pas pour les marques, j'expliquerai tout aux Shadowhunters. Ce sont mes amis!"

Ce n'est pas totalement vrai, seuls certains le sont et encore, j'ignore si je peux les influencer au point d'outrepasser leur ordre de tuer les vampires renégats. Mais je ferai tout mon possible pour protéger cette fille d'un sort aussi terrible à cause d'une erreur. Je me relève, suivi par la vampire redevenu bien plus lucide. Elle s'approche du cadavre pour vérifier son pouls. J'imagine qu'elle veut confirmer mes paroles, il suffirait pourtant d'écouter, même si c'est très faible.

"Hey hey! Pourquoi tu lui fais les poches!?"

Dis- je en tendant les mains d'un air troublé en me rapprochant, avant la voyant composer un message à la petite- amie du gars. Un sourire amusé étire mes lèvres.

"Tu as toi aussi un copain, pas vrai? On dirait un réflexe qu'aurait une petite- amie pour en rassurer une autre, tu as vraiment bon coeur!"

La fille déclare vouloir le déposer à l'hôpital et s'enfuir, me demandant de l'aide au passage. Je repose la main sur son épaule, avec plus de fermeté cette fois.

"Non, tu ne fuiras pas, tu dois rester jusqu'au bout vérifier qu'il s'en soit sorti. Et surtout, prendre toutes les responsabilités de tes actes. Je suis désolé, mais c'est la condition à mon aide. Si ça te va, prends- le et suis- moi."

Je pars à vitesse vampirique vers l'hôpital et m'arrête devant, espérant qu'une fraction de seconde plus tard, la fille sera à côté de moi avec le corps. Si elle l'abandonne, j'aurais qu'à revenir sur mes pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Mar 2 Oct - 15:30
Pardonnez moi mes erreurs


J'avais peur. Je ne connaissais rien aux règles de New-York et peut-être que c'était les mêmes que Los Angeles, mais en tout cas je n'avais peut être pas eu des parents adoptifs qui les respectaient. Et j'allais devenir une hors la loi ou une meurtrière. Le jeune homme m'avait aidé à ne pas tuer cet homme il était vivant. Les paroles de cet homme et mon ouïe me rassurèrent. Je ne remarquais même pas l'étrange phrase de ce vampire, les shadoxhunters sont ses amis, étrange mais sur le moment je n'y fis pas attention.

Je me levais pour compter les pulsassions du pouls de l'homme, plus pour être sûr que je devais faire quelques choses, car si celles-ci étaient bien trop irrégulières mahueruesement, c'était fini pour lui. Il allait s'en sortir. Le portable entre mes mains, le vampire me demanda pourquoi je lui faisais les poches. Je ne pris pas la peine de lui répondre et envoyai un message à la petite amie de l'homme. Il remarqua vite ce que je faisais. Je n'étais pas une voleuse, je n'en avais rien à faire de savoir s'il était riche ou non, mais je ne voulais pas qu'il soit seul à l'hôpital. Le jeune vampire me posa une question assez intime et me complimenta.

-Merci. Non, je n'ai pas de copain.. Mais j'aurais aimé qu'on prévienne quelqu'un si j'étais à sa place. Les hôpitaux ne sont pas un endroit où être seul est agréable.

J'avais connu cela enfin à mon époque c'était un dispensaire, mais j'avais dû rester seule le temps que Kate et Josh aillent chercher ma mère.  Puis j'étais devenue cette femme, cette vampire.. Et je me devais de le sauver. Je ne pouvais pas devenir un monstre. Le vampire posa sa main sur mon épaule, je ne devais pas fuir selon lui. Il avait raison, je devais être sûre qu'il s'en sortirait.

Il partit à une vitesse vampirique. Je devais le faire. L'homme installé sur mon épaule plus en sac à patates qu'en princesse, je me mis à courir, mais il était bien trop lourd, et moi pas assez entraîner à faire cela. J'arrivais quand même sans mal à l'hôpital. Je m'arrêtai devant le vampire.

-Cela ne va pas faire louche si c'est une jeune fille comme moi qui porte un grand gaillard comme lui? Questionnais-je le brun à côté de moi. Et je dois leur dire quoi ?

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Jeu 4 Oct - 13:15
"Bonsoir!"

Dis à des infirmières rentrant par les grandes escaliers après avoir fumé, la main levée pour accentuer la salutation, agrémenté d'un petit sourire. J'attends depuis dix secondes, elle en met du temps. Devrais- je faire demi- tour? Ah non, elle est là, portant le blessé. Elle n'a pas très à l'aise avec les super déplacements, je peux le déduire à son freinage plutôt maladroit. Je souris d'un air joyeux, soulagé de la voir prendre ses responsabilités. Cette fille est vraiment différente des autres! Ou non, c'est juste une fille ordinaire qui a été embarquée dans un truc trop gros pour elle. Comme moi. Je réfléchis un instant à ce qu'elle soulève comme question, c'est vrai que ça va en déstabiliser plus d'un de voir une truc pareil...

"T'as raison! Laisse- le moi, reste à côté de moi."

Je récupère le gars dans mes bras, le portant comme une princesse, et rejoins les escaliers menant à l'entrée principale par laquelle les infirmières sont entrées plus tôt. Je me dirige directement vers l'accueille, la femme à l'accueille se lève. Je lui dis que cet homme est blessé, qu'il est en train d'agoniser. Un médecin arrive rapidement avec un brancard et des brancardiers qui récupèrent le corps. Je prends la main de la fille pour l'emmener vers les chaises et la fait asseoir, avant de faire de même.

"On a plus qu'à attendre. T'en fais pas, il va sûrement s'en sortir. C'est quoi ton nom, au fait? T'es de quel clan?"

Je ne l'ai jamais vue chez Raphael ni Camille, mais ma mémoire n'est pas non plus parfaite. Et puis, au vue de son manque de maîtrise, tant au niveau de ses capacités que de sa soif, j'ai comme l'impression qu'elle est une nouvelle- née. Enfin, est- ce seulement possible de contrôler la soif de sang quand on s'est pas nourri depuis un moment? C'est peut- être son cas. Mais il faudrait que le gars ait perdu une goutte de son sang, or il était évident qu'elle s'est délibérément attaquée à lui. Donc... Puis- je réellement lui faire confiance?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Jeu 4 Oct - 22:57
Pardonnez moi mes erreurs


L'arrivée fut un peu tumultueuse, mais j'étais ici en un seul morceau et l'homme que je portais dans mes bras était encore en danger, mais près d'un hôpital cela irait bien vite, mieux pour lui, j'espérais. Je ne savais pas pourquoi ce vampire m'aidait, beaucoup d'entre eux m'aurait peut être même aider à le tuer, mais visiblement à New-York tout était diffèrent et en plus je n'avais pas cherché à tuer cet homme. Je cherchais juste à me nourir, pouvoir éviter de mourrir de faim, et hypnotiser cet homme pour qu'il reparte en un seul morceau, et pouvoir continuer ma quète pour retrouver ma mère, mais visiblement j'avais tout raté.

Arrivée près du vampire, je soulevais le souci du rapport poids taille entre l'homme et moi et le vampire m'a dit que j'avais raison. Il m'aida donc à le faire entrer dans l'hôpital. J'étais tétanisé. Je n'aimais pas les hôpitaux. Ma mère m'avait retrouvé dans un endroit de ce genre avant de me transformer. La pneumonie allait m'emmener.. Je suis devenue vampire.. Je suis resté en retrait derrière le vampire qui portait l'homme. Les infirmiers sont venus le prendre en charge très vite. Je restais choquée et statique. Je ne pouvais plus bouger. J'avais mis cet homme dans un état critique. Je me souviens être arrivé aussi dans un état critique 100 ans auparavant.. Et n'être pas ressorti. Après m'avoir enterré, je suis ressortie en vampire..

Ce n'est qu'en sentant une main dans la mienne que je pris conscience de mon état de végétation. Le vampire m'emmena m'asseoir dans une salle d'attente. Sur une chaise, j'essayais de reprendre mes esprits. Je devais me ressaisir, je ne l'avais pas tué, il n'allait pas être enterré. Sentir la terre dans sa bouche, ni ne plus sentir la chaleur, le soleil.. Ca, c'était mon histoire. Nous devions attendre, il allait s'en sortir, d'après le vampire.

-Alice.. Alice Castle.. Je .. Je n'ai pas de clan.. Je viens d'arriver à New-York.

Je n'osais pas vraiment lui dire que je n'avais pas de clan. Un vampire solitaire ne survit jamais longtemps. Lorsqu'un clan lui tombe dessus ça finit parfois mal. Et je n'étais pas ici pour être dans un clan. Mais pour retrouver ma mère. Le clan pouvait être d'une grande aide, certes, mais il fallait jurer fidélité à quelqu'un et moi je voulais juste pouvoir revoir ma mère.

-Et toi tu es qui? Le questionnais-je. Eviter de parler trop de moi serait surement une bonne idée pour éviter qu'il ne me traque si jamais cela tournait mal.
Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 8 Oct - 18:41
La fille a l'air totalement sous le choc. Maintenant que sa victime est prise en charge, elle peut se laisser aller à tout ressentir. Et j'ai comme l'impression qu'elle s'enfonce dans une sorte de dépression malsaine... C'est pas bon! Pour l'en sortir, au moins un peu, j'essaie de la faire parler d'autre chose. Je me doutais bien qu'elle n'a pas de clan, ou elle ne sentirait pas si dépassée par les événements. Au contraire, elle se sentirait puissante, intouchable. Je souris à sa demande.

"Alice, moi c'est..."

Je perds vite mon sourire, m'interrompant presque sans le vouloir. Elle a bien dit Castle? Comme dans Elizabeth Castle? Non, ça doit être une coïncidence, Elizabeth n'a pas de soeur. De plus, elle appartient au clan de Raphael, or Alice vient précisément de dire qu'elle n'en a aucun. Mon hésitation et cette réflexion des plus intenses ne durent que trois secondes, je me racle la gorge et reprends.

"... Simon Lewis!"

J'espère qu'elle n'a jamais entendu parler de moi, le seul vampire à pouvoir vivre à la lumière du jour. On sait jamais ce qui pourrait lui passer par la tête, peut- être de l'envie... J'en ai marre des envieux! Ma carrière est au beau fixe, c'est pas le moment de me faire des ennemis à cause d'un truc que je n'ai même pas provoqué! L'hésitation dans sa voix à me dire qu'elle n'a pas de clan me pousse à enchaîner:

"Moi non plus je n'ai pas de clan!"

Là c'est comme si on venait de nous montrer nos cartes yu-gi-oh juste avant de jouer, on est tous les deux au courant qu'on est vulnérables. Enfin moi pas vraiment, j'ai encore les Shadowhunters, mais je préfère éviter de trop compter sur ceux- là. Le médecin arrive aussitôt en tenant un calpin, il demande si c'est nous qui avions amené le blessé. J'ai jeté un coup d'oeil vers Alice, puis j'ai confirmé. Il nous a alors dit que le patient est hors de danger. Je soupire de soulagement en me tenant la poitrine, les traits détendus, montrant que malgré tout ce que j'avais dit, je n'étais pas du tout certain qu'il aille bien... Ayant peur que ma compagne comprenne, je me tourne vivement vers elle d'un air gêné.

"Euh... Je le savais! Je te l'avais bien dit qu'il s'en sortirait! Les humai... les gars sont plus coriaces qu'ils en ont l'air!"

Le médecin prend un sourire amusé sans réellement comprendre de quoi je parlais, avant de s'excuser et partir.

"Bon, on devrait y aller, inutile de rester là plus longtemps, je me sens mal à l'aise d'être si proche de blessés. je pourrais finir par craquer..."

Le sang est vraiment ma bête noire. Je prends la direction de la sortie, puis quitte l'hôpital.

"C'est quoi tes projets à partir de maintenant? Tu vas rester à New-York ou t'es traumatisée à vie de cette ville?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Lun 8 Oct - 20:00
Pardonnez moi mes erreurs

Nous attendions dans la salle d'attente qu'un médecin vienne me dire que je n'avais pas tué cet homme. Je l'avais mordu, vidé de presque tout son sang.. Son pouls était tellement faible.. Ma gorge m'avait brûlé quand j'avais planté mes crocs en lui, j'avais eu ce besoin de me nourrir, de boire son sang..

Le jeune homme à cote de moi me demanda mon nom. Il était gentil, il essayer de me changer les idées pour ne pas que je m'enfonce dans la morosité face à ce que j'avais fait. Je lui donnai mon nom, mais quand il répondit, il avait l'air un peu bizarre.

-Enchanté Simon, dis-je en souriant pour le rassurer, j'allais mieux, il était là pour m'aider. Je ne sais pas ce que j'aurais fait sans lui.

Venir à New-York m'avait changé. Dejà, j'avais quitté ma bulle de Los Angeles, celle ou je faisais comme trajet, la maison la bibliothèque et le retour, et je ne sortais jamais . Mise à part ses dernières semaines pour me nourrir avec Josh. Ils avaient bien compris que je m'apprêtais à partir, et apres cent ans de tristesse à leur coté, ils ne m'avaient pas retenus. Mais je ne m'attendais pas à ce que ce voyage soit si difficile. Je me retrouvais ici, seule, sans clan et visiblement ce n'était pas une chose courante, les vampires étaient comme les poissons ils se dépalcaient en ban, et si jamais on en croisait un, attention. Souvent, s'ils n'arrivaient pas à convaincre un vampire solitaire de les rejoindre, ils le tuaient. Je n'en avais jamais croiser jusqu'à maintenant. Simon n'avait pas de clan lui non plus. Nous pourrions peut-être en être un à nous deux. Je souris à cette idée ridicule.

Le médecin arriva et nous annonça que l'homme que j'avais mordu allait bien. Je m'étais levé quand le médecin était arrivé, sous le choc de la bonne nouvelle, je m'étais rassise en soufflant. Il était vivant, je n'étais pas une meurtrière. Simon en était sûr, et même s'il avait l'air soulagé il me le confirma. Il avait raison. Un sourire se dessina sur mes lèvres et dès que le médecin fut parti je me levais et regardais Simon dans les yeux.

-Merci, sans toi il serait mort et moi une meurtrière. Tu nous as sauvés, je ne pourrais jamais te remercier assez..

Il était vrai que l'odeur du sang devenait un peu trop forte, même si pour ma part, je m'étais nourri, je comprenais le vampire. Je le suivis en direction de la sortie de l'hôpital. Sa question m'étonna. Il était vrai que je ne savais pas vraiment comment commencer..

-Je cherche ma mère, certes, je commence à me demander pourquoi je suis venue ici si ce n'était pas une erreur, mais je dois retrouver ma mère..

Je n'avais pas le choix, avoir fait un si long voyage  pour au final repartir sans rien n’était pas envisageable, je devais avoir mes réponses et savoir si ma quête de relation mère fille après toutes ses années était inutile ou pas.

-Encore désolé pour ce dérangement, tu faisais quoi dehors seul si tu n’as pas de clan ? Tu n’as pas peur des clans justement ? Le questionnais-je.

Je devais trouver des renseignements et en plus sa compagnie n’était pas désagréable.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Dim 14 Oct - 16:12
Une petite hésitation dans la voix d'Alice me fait comprendre qu'elle n'avait pas vraiment de plan précis, c'était pas une bonne idée quand on s'installait à New-York. Cette ville, et je le sais pour y avoir vécu toute ma vie, avait la capacité de te bouffer toi, ton âme et le reste, si tu la laissais te guider. C'est encore plus vrai dans le Shadow World, cette fille n'a aucune chance dans son état actuel. Je réfléchis un moment à sa réponse, essayant de peser le pour le contre de ce que je vais lui proposer. J'ai du resté silencieux trop longtemps, car elle reprend la parole pour me demander si je n'avais pas peur d'être seul dehors, sans aucune protection.

"Bien sûr que j'ai peur, mais je peux pas rester enfermé indéfiniment! Je suis musicien et je joue à travers toute la ville pour me faire un nom, j'essaie de sortir le moins possible, mais c'est loin d'être évident quand on poursuit son rêve."

J'arrête de marcher devant un bâtiment.

"Le soleil va bientôt se lever. Tu peux rester chez moi pour la journée, ensuite on pourra aller voir la police pour leur demander s'ils n'ont pas vu ta mère. Vous vous êtes embrouillées, c'est ça?"

J'ouvre la porte du hall avec mon code, puis monte les escaliers. Je suis au premier étage, attendre l'ascenseur serait un peu exagéré. Une fois en haut, je pousse la porte de secours, laissant Alice entrer en première, puis me dirige vers ma porte palière.

"Fais pas gaffe au désordre, je reçois jamais personne d'habitude. Ta mère est au courant que tu es... Transformée?"

La réponse m'intéresse, dans le fait que je pourrais lui donner des conseils, pour avoir eu la pire expérience de ma vie après que la mienne a découvert ma nature. Certes, de la pire manière possible, mais je ne pense pas qu'elle aurait moins pensé que je suis un monstre même si je le lui avais annoncé en lui apportant des fleurs. J'ouvre ma porte et entre dans mon appartement en la laissant ouverte pour Alice.

"Mets- toi à l'aise."

C'est un petit studio, avec une chambre, un salon et une cuisine minuscule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Castle
Membre

Avatar : Emily Rudd
Messages : 205
Emploi/loisirs : aucun pour le moment


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Ven 19 Oct - 20:25
Pardonnez moi mes erreurs

Visiblement, Simon était un alien dans le monde des vampires. Il n’avait pas de clan non plus. Et malgré sa peur il sortait quand même, il était musicien, comment pouvait-on envisager ce genre de carrière en étant un vampire ? On ne pouvait pas être Adam Levine et boire du sang en même temps. Je comprenais qu’il voulait poursuivre son rêve, mais s’il ne pouvait pas sortir la journée, comment faisait-il ?
Il était étrange, mais malgré cela, il m’avait aidé et je le trouvais plutôt cool. Étrange, mais cool. Il s’arrêta devant un bâtiment et ne m’attendant pas à cela, je manquais de lui rentrer dedans.

-Désolé, je suis très maladroite et surtout étourdie.. M’excusai-je.

Il m’expliqua que le soleil allait bientôt se lever. Il n’avait pas tord. Et je n’avais nulle part où aller. J’aurais dû y penser avant comment trouver une cave si rapidement… Simon débloqua le problème.

-Merci pour la journée. Tu n’es pas obligé, tu sais.. Et pour ma mère, il ne vaut mieux pas aller vers la police.. C’est un peu particulier et si j'en parle aux policiers, ça va être étrange.. Une embrouille… Plus ou moins…

Je ne voulais pas trop entrer dans les détails, enfin, je n’étais pas encore assez à l’aise avec lui pour lui en dire plus. Même si en quelques secondes j’aurais pu tout raconter, mais pour le moment avouer à un presque-inconnu que ma mère n’a jamais été à mes cotes enfin autrement que par téléphone cela me gênait, et surtout que c'était une vampire.

Simon me laissa passer devant. Nous montions les marches et nous nous retrouvions devant la porte de son appartement. Une personne normale aurait pu penser que cette situation était perturbante, mais en plus de trouver normal, ce qui pouvait être étrange, je n’avais pas tellement le choix, c’était soit faire confiance à Simon ou alors finir comme une grillade en plein été.

-Ne t’en fais pas, je n’ai même pas de toit donc bon.. Oui.. C’est elle qui m’a transformée.

Ma réponse était un peu brusque, il allait peut-être se poser des tas de questions, mais moi aussi, je m’en posais.
J’entrais dans l’appartement en répondant à Simon :

-Et toi, elle est au courant ? Enfin, si elle est encore vivante ?

Je me dirigeai vers le salon de l’appartement. Petit mais suffisant lorsqu’on vivait seul.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Simon Lewis
Membre

Avatar : Alberto Rosende
Messages : 47
Emploi/loisirs : Musicien vagabond


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  Jeu 25 Oct - 12:52
Je souris.

"Maladroit et étourdi, c'est aussi tout moi. J'ai rien contre les personnes comme moi."

Alice refuse d'aller voir la police, ce que je peux comprendre.

"Aucun soucis, je peux t'aider à la retrouver dans ce cas. J'ai pas mal de contacts dans New-York, je pense pouvoir la retrouver en un rien de temps! Moins qu'un flic, mais c'est déjà ça!"

Je m'arrête momentanément de tourner ma clef dans sa serrure, en l'entendant dire que sa mère l'avait transformée. Une Castle vampire qui habite New-York... Non, ça ne peut pas être une coïncidence! C'est forcément ELLE! Je ne dois pas montrer mon trouble, je termine de déverrouiller la porte et entre chez moi, suivi de près par ma protégée.

"Ma mère n'est pas au courant... Enfin, si, mais pas vraiment."

Je l'invite à s'asseoir sur le divan, récupérant sa veste au passage pour la poser sur le porte- manteau.

"Elle a su pour moi de manière si brutale qu'elle ne pouvait vivre avec ça sur la conscience, alors j'ai effacé cette information de sa mémoire et... Voilà."

Je n'ai pas osé conclure en disant que je l'ai persuadée que j'étais mort aussi. Un sourire confiant illumine mon visage, toutefois.

"Mais ma soeur sait et elle m'a totalement acceptée, alors que je l'ai gravement blessée. Je suis heureux qu'au moins une personne sache, elle s'est toujours occupée de moi... De nous."

Quand ma mère était dans une mauvaise période, ma soeur a pris soin de nous et a continué de veillé sur moi. Je l'aime de tout mon coeur, au-delà du lien familial. Son courage m'a toujours inspiré!

"Je dormirai sur le divan, tu prendras le lit dans la chambre. A partir de demain, on commencera les recherches pour ta mère! ça te va?"

Ce sera très facile, puisque je sais très exactement où elle est... Au clan de Raphaël.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)  
Revenir en haut Aller en bas
 
Pardonnez moi mes erreurs (Simon & Alice)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Simon Wolowitz
» Jasper & Alice Forever
» Simon Gagné va se faire soigner à Buffalo
» Alice Cullen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: New York :: Bronx-
Sauter vers: