Bienvenue à New York. Merci de privilégier les fées, vampires, membres du cercle et terrestres !
Le groupe enfant de la lune a été fermé pour surnombre. Seul les scénarios et PV's sont autorisé.

Partagez | 
 

 No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Moonbin Kang
Avatar : Kim Kibum (Key)
Messages : 170
Localisation : New-York


MessageSujet: No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott  Mar 31 Juil - 3:38


No plan ever survives to the encounter

with the enemy
Eliott & Moonbin
C’était la canicule à New-York depuis plus d’une semaine. L’humidité créée  par cette température était désagréable et rendait l’alpha Kang plus désagréable qu’il ne pouvait l’être en temps normal. Vivant très mal les hautes températures, celui-ci se retrouvait souvent à bout de nerf, surtout que sa meute n’était en rien disciplinée. Dahyun, sa sœur ainée, avait beau tenter de calmer les autres loups, rien n’y faisait… Surtout pas Noah et Sun-Hee, ces deux idiots, qui le rendait déjà naturellement irrité. Heureusement, il y avait son boulot où il pouvait s’enfuir pendant quelques heures sa meute… Il y avait bien Yoona qui était parfois sur les mêmes heures que lui, mais elle n’était pas aussi stupide que les deux autres. Oui, elle avait un souci de consommation de drogues et c’était bien pour cette raison qu’elle faisait désormais partie de la meute; Moonbin, celui au cœur de pierre, avait eu pitié d’elle, mais cela ne faisait pas d’elle une mauvaise personne. Désormais, il la considérait comme sa petite sœur et malgré son comportement qui méritait d’être corrigé, l’homme fermait la plupart du temps les yeux et avait plutôt tendance à tout remettre sur le dos de Sun-Hee avec qui la demoiselle vivait.

Épuisé par sa journée et par la température, Moonbin s’était couché avant Dahyun et Noah, ses deux colocataires, mais il ne trouva pas le sommeil avant ceux-ci. Tournant dans tous les sens dans son lit, arrachant les couvertures et enlevant son t-shirt pour trouver une température idéale pour la nuit rien n’y fit et ce fut seulement vers minuit qu’il finit par trouver le chemin vers Morphée. Perdu dans un monde n’étant qu’à lui, le Coréen ne trouva toutefois pas la paix que l’on devrait avoir lorsqu’on plonge dans le néant de la nuit. Au lieu de cela, un rêve turbulent le tourmentait, faisant ainsi contracter ses muscles sans qu’il ne puisse les contrôler. Il se voyait courir. Il était terrorisé et il n’avait pas plus de 18 ans. Il était perdu en forêt et la brume épaisse l’empêchait de comprendre ce qu’il l’environnait. Une angoisse était présente; on courrait derrière lui. On allait l’attraper. Courant de toutes ses forces pour fuir la chose qui lui voulait du mal, Moonbin s’enfargea dans une racine et il alla s’échouer de tout son long  sur le sol boueux. À l’aide de ses membres endoloris, il tenta de se relever, mais la vase dans laquelle il se trouvait semblait l’engloutir. Il suffoquait. Il allait mourir. Se débattant de toutes la force qu’il le pouvait, il secouait sa tête dans tous les sens en hurlant et c’est dans un ultime effort que sa frange, cachant presque ses yeux d’adolescent effrayé, dévoila ses sourcils parfaits : il n’y avait aucune cicatrice à l’un d’eux. Le loup-garou s’agrippa férocement à son oreiller qui s’était déplacé suite à ses mouvements brusques et fronçant les sourcils il continuait à vivre son cauchemar comme si celui-ci était la pure vérité. S’observant avec attention comme s’il n’était que témoin de cette scène horrible de noyade, il pouvait voir dans son regard la créature immonde et sombre s’avancer en sa direction. Il l’entendait hurler. C’était le bruit d’un loup hurlant à la lune, il reconnaissait ce son; c’était son propre hurlement. Paniqué, il déplaça son regard sur les traits du visage de l’adolescent et un frisson lui parcouru le corps entier, comme s’il pouvait ressentir la mort au travers sa peau. Ce grain de beauté. Ce n’était pas lui qui se noyait, mais Jungwan, son frère jumeau. C’était lui la créature qui l’effrayait !

Manquant d’air, le brun se réveilla en sursaut pour reprendre son souffle. Le cœur serré et près à sortir de sa poitrine, Moonbin ne put s’empêcher de se mettre à pleurer en repensant à la frayeur qui était lisible dans le regard de son cadet. Cette peur, ce n’était pas un rêve ni son imagination, c’était un souvenir. Ne se souvenant pas de sa première transformation, l’homme n’avait toutefois pas pu oublier ce qu’il avait fait à son frère qu’il considérait être son âme-sœur. Il l’avait tué. Il n’avait pas voulu, il ne l’aurait pas fait s’il avait pu contrôler son loup à cette époque. Il avait toujours tout fait pour protéger son frère, pourquoi avait-il fait une telle chose ? Cette cicatrice au sourcil était la réponse à cette question. Jungwan n’avait voulu que se protéger, mais il avait rendu la bête incontrôlable. Prenant son oreiller entre ses bras pour l’amener jusqu’à son torse, il tenta de se calmer du mieux qu’il le pouvait en murmurant le prénom de Dahyun, comme si celle-ci pouvait l’entendre appeler à l’aide, mais jamais elle ne vint vérifier ce qu’il n’allait pas. Il aurait pu crier plus fort pour avoir son attention, mais étant l’alpha, il n’avait pas le droit de se montrer faible devant les autres; il ne voulait pas devoir expliquer à qui que ce soit qui était Jungwan.  

Finalement apaisé par lui-même grâce à de grandes respirations, il décida tout de même de sortir de son appartement pour retrouver le sommeil… Sa plus grande crainte sur le moment était de devoir continuer son rêve s’il refermait les yeux immédiatement. Se levant maladroitement, il alluma la lumière posée à côté de la porte de sa penderie et il se trouva un short en jean blanc ainsi qu’une chemise dont il roula les manches jusqu’à ses coudes. Prenant ses baskettes blanches trainant au fond du placard d’entrée, il les enfila rapidement et il quitta son appartement pour débuter une promenade dans le Chinatown, son quartier qui, malgré l’heure, n’était toujours pas endormi. Cependant, Moonbin n’avait toujours pas quitté la ruelle qui longeait son immeuble qu’il senti une odeur familière. Il y avait quelqu’un ? S’arrêtant net, il se mit sur ses gardes et zieuta les environs. Étant désormais un loup-garou, ses sens s’étaient développer, comme son odorat et bien qu’il fasse noir, il n’allait certainement pas se laisser faire attaquer par surprise par un gang de squatteurs.

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Zhu Yi Long
Messages : 33


MessageSujet: Re: No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott  Mar 31 Juil - 16:58

No plan ever survives to the encounter with the enemy

ft. Moony

Informations.

Le jeune homme venait de s'enfiler un énième épisode de sa série favorite, Merlin. Certes, elle commençait à dater un peu maintenant, mais elle avait le mérite d'avoir un charme bien à elle qui plaisait beaucoup au jeune homme, de par sa musique, ses personnages et l'humour présent. Néanmoins, il n'était pas si pressé que cela de terminer le feuilleton anglais, connaissant quelque peu les légendes arthuriennes et la fâcheuse tendances des britanniques (et surtout pour les séries passant sur la BBC) à faire des fins tragiques qui brisait votre petit cœur en milles morceaux, avant de le piétiner et de le bruler.

Levant ses yeux fatigués pour avoir fixé un ordinateur trop longtemps, il regarda l'horloge murale de sa chambre plongée dans l'obscurité. Elle indiquait approximativement minuit. Il hésita un instant à visioner un autre épisode. Mais... Hm. Il devrait plutôt aller se préparer pour la mission qui l'attendait cette nuit. Il soupira bruyamment et s'avachit un peu plus dans le vieux canapé, mécontent à l'idée d'y aller. Il resta quelques instants dans cette position, observant le plafond blanc au dessus de lui. Enfin, par le manque de luminosité, il était plutôt gris, et blanc là où la lumière de la machine informatique l'éclairait.

Il passa un ange avant que l'asiatique ne se décida à bouger. Il profitait du silence relaxant de la pièce. A part la chaleur presque insupportable dans laquelle il se trouvait, dûe à la canicule qui s'était abattue dans les quartiers New-Yorkais il y a de cela une semaine, le jeune était parfaitement détendu. Il pourrait rester des heures comme cela, à observer le plafonnier sans bouger. Enfin, il se redressa, éteignit en quelques gestes son ordinateur, s'étira et se leva à contre-coeur. En soi, la mission de ce soir n'avait rien de bien compliquée. Depuis plusieurs jours déjà, le Cercle avait traqués plusieurs clans de Downworlders (sauf les suceurs de sang), dont une certaine meute, et ce soir, ou plutôt cette nuit, le groupe de chasseurs allait frapper.

D'un pas nullement rapide, il marcha jusqu'à sa commode pour trouver un simple t-shirt qu'il devinait noir, un jean de la même couleur et des chaussettes. Pourquoi se changer alors qu'il était déjà habillé ? Ses vêtements actuels lui tenait chaud, et encore plus depuis sa longue sieste de l'après-midi pour être en forme la nuit. Et en forme, ça, il l'était, pour son plus grand plaisir. En effet, pour ce qu'il allait faire, avoir une once de fatigue en lui aurait été problématique, et sûrement fatal. Toujours avec la même démarche, il se traina dans la salle de bain. Il y entra, cherchant d'une main l'interrupteur, tandis que de l'autre, il portait ses affaires maladroitement. Lorsqu'il le trouva et l'alluma, il fallut un temps d'adaptation à ses pauvres yeux, auparavant habitués à l'obscurité de la chambre.

Quand il fut préparé, il traversa la planque du Cercle dans laquelle il vivait, en saluant de la tête les rares collègues qu'il croisa. Sur leurs visages, on pouvait n'y voir aucun sourire. Ils étaient concentrés sur la chose à venir. C'est aussi dans cette attitude qu'Eliott sortit du bâtiment. Immédiatement, une chaleur pesante, pire que celle de sa chambre, l'enveloppa. Lui qui s'était attendu à un peu de fraicheur vu l'heure qu'il était, il était déçu.

D'un pas plus ou moins assuré, le poids rassurant de son glaive sur sa jambe droite et de son épieu dans son dos, il se dirigeait vers Chinatown. En route, il observait un peu les environs. Malgré l'heure tardive, les rues étaient encore légèrement animées. Tout bien réfléchit, cela n'étonnait pas réellement Eliott. Après tout, la nuit n'était pas encore si avancée. Si pour certains, il était grand temps de fermer boutique, comme ces restaurants qui attendaient avec impatience que les quelques clients bien tardifs s'en aillaient, pour d'autres, la soirée ne venait que de commencer. D'ailleurs, voir les bistrots sur le point de fermer rappella à Eliott, à son grand malheur, qu'il avait -encore une fois- sauté le dîner. Il avait oublié, plongé qu'il était dans sa série. Il soupira, en se demandant si cela aurait un impact sur sa forme.
Bah, il mangerait plus tard.

Il arriva à destination.
Celle-ci se trouvait dans une ruelle, en plein cœur de Chinatown. Il se posta dans une ruelle perpendiculaire à celle du bâtiment. De là, il pouvait observer les allées et venues de ce dernier. Puis, le chasseur sortit son céllulaire. Il était une heure quarante-trois. Bien. Il ne tarderait pas à agir.

Juste au moment où il s'y décida, il se stoppa et soupira, éprouvant un mélange d'irritation et d'une certaine joie. Devinez qui s'était pointé ? L'Alpha de la meute Kang, celle qu'il devait mettre hors d'état de nuire cette nuit. C'était à cause de cette meute qu'il rechignait à faire la mission donnée, et qu'il la retardait au maximum. Il ne voulait pas forcement leur nuire, principalement car ce groupe était neutre et que pour l'instant, aucun de ses membres n'avaient fait du mal à un humain. Oui, ne pouvait-il s'empêcher de penser, mais pour combien de temps exactement ?  

De ce qu'il voyait, l'Alpha semblait être sur ses gardes. Tiens ? Eliott s'était-t-il fait déjà repérer ? Ah... ce n'était pas surprenant avec les sens sur-dévéloppés des loups. Il soupira, et ne chercha en aucun cas à sortir de sa cachette. Seulement, se préparant à un éventuel combat, il dégaigna son glaive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Moonbin Kang
Avatar : Kim Kibum (Key)
Messages : 170
Localisation : New-York


MessageSujet: Re: No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott  Mer 1 Aoû - 0:41


No plan ever survives to the encounter

with the enemy
Eliott & Moonbin
Reniflant l’air environnante, l’Alpha tentait de comprendre l’odeur qu’il sentait, mais sentant davantage l’humidité dans l’air, il était incapable de définir à qui cette odeur appartenait, mais une chose était sûre : ce n’était pas l’odeur d’un membre de sa meute qui aurait voulu le suivre. Noah et Dahyun sentaient les produits désinfectants dû à leur travail à l’hôpital et à la morgue… Là l’odeur était… Celle de poisson ? Non, pas une odeur désagréable telle que celle d’un poisson pourri, mais plutôt celle des algues et de l’eau sableuse. La personne semblait avoir contact avec un aquarium régulièrement pour dégager cette odeur, mais qui donc aimait les poissons à ce point ? Réfléchissant, il se rappela avoir déjà eu cette réflexion chaque fois qu’il avait rencontré cette personne. Faisant trois quart de tour sur lui-même, il observa au loin et finalement, il se décida à faire quelques pas en la direction que son instinct lui indiquait. Au fond de lui, il ressentait que ce n’était pas un simple terrestre qui le suivait. De toute façon, pour quelle raison ? Les seules hypothèses qui lui venaient à l’esprit étaient soit la meute de New-York qui s’assurait que celui-ci ne vienne pas nuire, soit c’était le cercle qui n’avait pas trouvé mieux que de remettre le couvercle. Pensant à sa deuxième supposition, il arrêta brusquement sa marche… Évidemment que c’était le cercle ! Il se souvenait bien de cet homme qui l’amusait particulièrement. « Ça suffit de me suivre comme ça. » avait-il dit à distance pour éviter la confrontation. « Je ne suis pas d’humeur cette nuit pour jouer avec toi. » Oui, jouer. Tant l’un détruisait les plans de l’autre à chaque rencontre, Moonbin avait fini par prendre leur rivalité comme un passe-temps plutôt qu’une vraie guerre entre deux clans. « Mes loups dorment, ce n’est pas très franc jeux je trouve.  » Ajouta-t-il finalement avant de se retourner pour continuer sa promenade.

Sentant cependant que l’homme ne quittait pas les lieux comme demandé, Moonbin se sentit profondément agacé. Retenant son loup, il s’avança à pas rapides en la direction du Shadowhunter et l’agrippa fermement par le collet de son t-shirt qui se fondait parfaitement dans l’obscurité de la ruelle. Bien que le plus jeune fût conscient de la dangerosité de ce geste posé sur un membre du Cercle, celui-ci ne pouvait contrôler son tempérament explosif dû au virus dans son sang. Auparavant, le Coréen était un enfant parfait. Doux et calme, toujours là pour protéger les plus faibles. Il aimait de tout son être les gens qui comptaient pour lui et veillait toujours à ce que personne ne manque de quoique ce soit. Désormais, la solitude due à sa contamination l’avait rendu différent. Bien qu’il ait toujours un très bon fond, il n’acceptait  plus d’être qualifié de gentil et d’agréable. Il préférait sembler froid et distant avec ceux qu’il aimait puisque cela les rendait beaucoup moins vulnérables. « Tu me semble bien borné pour un simple Shadowhunter. Si je le voulais, je te mordrais immédiatement et tout ton dégoût pour notre race s’envolerait en fumée… Quoique tu irais probablement te suicider, mais je ne crois pas que ça rendra triste qui que ce soit, ce n’est pas comme si les gens du Cercle se souciait vraiment des leurs comme les créatures de l’ombre le font. » Claquant sa langue contre son palais d’agacement, il lâcha prise. Il était conscient que ce discours et ce geste brusque risquerait d’ébranler l’homme et que celui-ci n’allait sans doute pas abandonner sa mission de la nuit, mais le loup-garou ne comptait pas le blesser. Il n’aimait pas faire cela. Il avait bien évidemment apprit à se battre et suivait même des cours de taekwondo avec Sayuri-chan, mais en aucun cas il souhaitait devoir s’en servir contre quelqu’un… Surtout que cet homme… N’avait-il pas l’air d’avoir un bon fond en réalité ?

CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Avatar : Zhu Yi Long
Messages : 33


MessageSujet: Re: No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott  Mer 1 Aoû - 23:07

No plan ever survives to the encounter with the enemy

ft. Moony

Informations.

Eliott, caché dans l'ombre de la ruelle, se mit en garde lorqu'il observa l'Alpha arriver droit sur lui. Eh bien, les sens d'un loup étaient véritablement quelque chose. Dans son travail, le chasseur pouvait le constater souvent, sans avoir néanmoins le temps d'être admiratif devant. C'était vraiment des capacités digne d'un monstre, pensa-t-il, c'est exactement pour cette raison qu'ils sont dangereux. Mais suivant cette logique, les chasseurs d'ombres le sont aussi. Cette réflexion le traversa sans qu'il ne puisse la contredire. Cependant, ils œuvraient pour la protection de l'humanité. Cela ne justifiait aucunement leurs actes -surtout ceux du Cercle en soit- mais le but recherché était honorable.

Apparemment, l'Alpha ne voulait pas se battre, comme Eliott pouvait l'entendre à sa réplique. Cela tombait bien, il ne voulait pas non plus. Le chasseur baissa sa garde. Il fronça les sourcils, ne comprenant pas vraiment comment il pouvait être aussi détendu en compagnie de l'autre, alors qu'il était supposé être en mission. Cela pouvait être une feinte du loup-garou qui profiterait de l'occasion pour lui sauter dessus. Il se raidit. Néanmoins, lorsque son interlocuteur finit sa seconde phrase, l'asiatique ne put empêcher un sourire amusé de franchir ses lèvres. « Jouer » hein ? Alors c'était comme cela que le chef de la meute voyait leur relation ? Pour lui, Kang était un emmerdeur. Ce dernier contrecarrait ses plans (bien qu'en vrai, Eliott fit la même chose). Un emmerdeur amusant, certes, mais un emmerdeur tout de même.

« C'est tout l'intérêt. »

Il prononça cette phrase dans un murmure, en réponse aux paroles de Kang. Puis, il observa l'Alpha partir dans une autre direction, comme s'il s'attendait à ce que le chasseur parte. S'il voulait jouer fair-play avec la meute, honnêtement, Eliott aurait rebroussé chemin. Il en aurait même profiter pour boire un peu et manger tiens. Néanmoins, il ne le ferait pas. Il attendrait patiemment que l'autre s'éloignerait, puis, il attaquerait les autres. Enfin, comme si ce scénario pouvait être possible. Il savait pertinemment qu'un Alpha n'abandonnerait jamais les membres de sa meute, qu'importe ses actions. Ainsi, il ne fut nullement surprit alors qu'il vit fondre sur lui un Moonbin irrité. Il eut tout juste le temps de raffermir sa prise sur son arme avant de se faire empoigner vigoureusement par le col de son t-shirt. Oups, la situation semblait avoir dérapée. Dans un sourire malicieux, Eliott en ayant les mains libres, positionna dans un geste vif la lame de son glaive contre la gorge de son assaillant. Entre les deux, qui serait le plus rapide pour blesser l'autre ?

Il appuya doucement sur la lame alors que l'autre prit la parole. Celle-ci heurta le chasseur en plein cœur. Eh bien, il avait l'art de faire preuve de tact cet homme. En même temps, pourquoi le ferait-il ? Ils s'amusaient l'un contre l'autre. Le jeune sourit d'affliction quand Kang aborda le sujet du suicide. Honnêtement, si Eliott se retrouvait dans une telle situation un jour, il ne savait pas se qu'il ferait. Problablement qu'il mettrait fin à sa vie sur un coup de tête. Mais... il était aussi possible qu'il ne le fasse pas. Qu'il ferait en sorte de se controler, et de vivre loin des hommes et du Cercle, dans une caverne. Enfin bon. Le comportement des gens -le sien- était imprévisible, à quoi bon se demander inutilement comment il agirait ?

« Tu te trompes... »

Le son franchissant ses lèvres le surprit. Prononcé dans un murmure, il paraissait si faible. Il se mordit la lèvre. Il n'avait pas réfléchit avant de parler. Dire qu'il voulait répondre par un sarcasme, c'était raté. Il soupira.

« Certes, nous n'avons pas cette même camaraderie que vous semblez avoir entre vous mais... Bien que l'on paraisse sans cœur, c'est évident qu'on finit par tenir aux siens. La disparition d'un collègue et ami est toujours dure à vivre ! »

Ce qu'il n'ajouta pas, c'était que ces morts ré-enclenchait le cercle vicieux de la violence de son groupe. Triste constatation certes, mais elle était logique. Et Eliott n'y échappait pas non plus, bien qu'il ne portait pas forcement une réelle haine pour le Downworld.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott  
Revenir en haut Aller en bas
 
No plan ever survives to the encounter with the enemy ♥ Eliott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale
» Symposium sur le Plan National de Protection de l'Enfant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: New York :: Manhattan :: Les habitations :: Appartement des Kang-
Sauter vers: