Nous sommes au début de la saison 3. Valentin est mort et une nouvelle menace plane sur NewYork.
 
Réouverture du forum 07/04/2018. Encore beaucoup de PV's disponible !

Partagez | 
 

 Hell is my home, my heart is dead.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Danielle Campbell
Messages : 25
Localisation : New-York au Heavell


MessageSujet: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 12:52

Théa Ashe Edengarden





Nom : Edengarden, les personnes qui m'ont accueillis on trouvé ironique de mettre le nom du jardin qu'avait créée dieu pour Adam & Eve. Ironie puérile pour se venger de Lucifer., Prénom(s) : Une fois encore l'humour de ceux que j'appelais famille à frapper, Théa qui se signifie littéralement aimé de Dieu. Concernant Ashe, pas d'humour c'est le prénom que mon père m'a donné lorsque séjourna à Edom avec lui, il refusait de m'appeler par ce prénom infâme qui lui rappelait sa déchéance.  Surnom (si tu en as un, ou plusieurs) : Ce n'est pas véritablement dans mon genre d'avoir des surnoms, pour votre propre bien évité. Age : Cette vie est tellement longue, je ne me souviens plus très bien. Pour moi cela fait uniquement quelques cinq décennies que je suis revenue d'Edom, je ne prends pas en compte les années humains qui se sont écoulés depuis ma naissance à maintenance. . Nationalité : Je ne sais plus très bien, je crois que ma mère était grecque, mais je ne l'ai jamais connu. A présent j'ai la nationalité américaine. Métier : Je n'ai pas réellement de métier, mais comme je m’ennuyais j'ai ouvert un club concurrent à celui de Magnus Bane, je suis donc la gérante de Heavell. Un exquis mélange entre Heaven et Hell. Orientation sexuelle : Ces choses là ne m'intéresse guère. L'amour est une faiblesse qui m'a coûté cette marque dans le dos.  Statut social : Célibataire ne veut pas dire prude.

Anecdotes Ces cheveux deviennent blancs quand elle utilise la magie, la même couleur de cheveux que son père, tandis que ces yeux restent violets trace de son passage à Edom qui ne partira jamais cette couleur qui rappelle encore ces origines paternel. Ce dernier lui d’ailleurs laissé un joli souvenir. Un tatouage d’aile aussi noir que les siennes dans le dos, un tatouage qu’il fit lui-même à blanc sur sa peau. La douleur avait durée des années, cette marque, cette preuve d’appartenance l’hanterait jusqu’à la fin de son immortel vie.









J'ai un caractère de merde et alors ?!







Froide est souvent l’adjectif que l’on utilise le plus pour me définir, les personnes osent rarement s’aventurer vers moi effrayé par ce regard de glace que je renvoie à mes vis-à-vis. Certains de mes compagnons aiment à m’appeler la princesse de glace, rien ne m’atteint, ce n’est pas comme je manquais de volonté pour connaître cette chaleur et ce bonheur que la plupart des personnes connaissent. Je l’ai connu une fois, ce sentiment d’être heureuse être une personne souriante, enjouée et drôle, mais cette époque est tellement lointaine. La seule flamme qui manie à présent est la trace constante du feu de l’enfer dans ma peau, cette brûlure d’appartenance n’arrange pas la situation de mon pauvre cœur meurtri est blessé. L’amour est une faiblesse, une faiblesse qui vont font faire des choses tellement stupide que vous le regrettez amèrement et jusqu’à la fin de votre vie, interminablement longue.

Timide j’aurais pu l’être, mais pourtant ce n’est pas le cas. Je ne suis pas une personne pudique, au contraire cela ne me dérange pas que mon corps soit vu, je ne suis pas une nudiste bien au contraire si les gens apprenaient à aller au-delà des apparences de froideurs, ils saureraient que je suis une personne sensible, loyale, qui ferait tout pour les personnes qui lui seraient proche. Toutefois, je suis méfiante et distante à cause de mes mauvaises expériences, je n’accorde pas facilement ma confiance après tout ceux que j’appelais famille me l’ont fait armement regretter.

Il est plus facile pour moi d’écouter, que de parler la confiance est certainement la chose la plus dure à donner. Cependant, si on prend la peine de surmonter les apparences physiques, si on prend le temps de gratter cette carapace de glace, vous pourriez être agréable surpris. Mon âme est le véritable opposé de mon cœur. Joué est la principale occupation de mes journées, jamais je ne me révèle aux grands jours enjoué je sais l’être, charmé aussi, mais jamais ces sentiments, ces rires, ces baisés ne sont réel. Tout ceci n’est rien d’autre que de la comédie car au fond, je n’existe plus depuis des siècles déjà.






Mon pseudo est Lightning, j'ai 21 ans et je suis disponible 3/7. j'ai connu ce forum grâce à PRD et je le trouveje trouve qu'il esst pas trop moche. J'aimerai ajouter que je suis le DC d'Eward le magnifique et je souhaite ne pas avoir de parrains.






Dernière édition par Théa A. Edengarden le Dim 8 Avr - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Danielle Campbell
Messages : 25
Localisation : New-York au Heavell


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 12:53

My home is hell, my heart is dead.





La vie est un aléa de bonnes et de mauvaises surprises, les événements qui arrivent ne peuvent pas être prédit, personne ne peut lire l’avenir. Une route mène à tellement de possibilité, tellement de carrefour qu’on ne peut prédire ce qui va se passer avec précision, il suffit d’un petit changement, d’un détail pour que tout change. Un chemin avait été emprunté ce jour-là, sans retour en arrière possible. La température était plutôt agréable pour ce début de printemps il ne faisait ni trop chaud ni trop froid le soleil brillait haut dans le ciel, les nuages étaient absents en cette belle après-midi. Des commerçants des grandes villes avaient fait le chemin pour vendre leurs marchandises, des étouffes avec des diversités à en perdre le compte. Des tissus de soie, des laines épaisses venant de la Gaule. Des magnifiques pierreries ornaient les étales des marchands, différents types de bijoux, diverses tailles et couleurs. Le regard de la jeune femme brillait devant tant de merveille, elle ne savait plus où donner de la tête. Tête en l’air ce qui devait arriver, arriva, elle rentra dans un inconnu. La collision lui fit reprendre ces esprits, elle leva la tête ces joues légèrement rougis par la honte et s’excusa. Ces mots finirent en murmure, sa bouche restant entrouverte surprise par la beauté de l’homme qu’elle venait de percuter par étourderie. Il était grand la peau tanné par le soleil et ces yeux étaient d’un vert envoûtant. Cette rencontre inattendu pour la jeune femme n’était pas innocent pour l’homme qui sourit devant l’attitude de la jeune femme. Pendant des semaines il charma cette naïve jeune femme qui pensait avoir rencontré l’homme de sa vie, ils se marièrent rapidement et eurent un enfant. La grossesse était un pur moment d’extase pour le père qui attendait que ça, d’avoir sa propre progéniture même si la seule façon de l’avoir été de s’accoupler avec ces vermines d’humains. Dieu les avaient punis bien sévèrement pour avoir refusé de s’agenouiller devant ces créations faibles, insignifiants et répugnantes qu’étaient les humains. Le sort semblait s’acharner sur lui, le garçon tant désiré ne naquit pas, une fille. Cette vermine lui avait donnée une fille. Fou de rage il tua avec lenteur et douleur la femme dont il s’était servi. Après avoir pu calmer sa colère il se retourna vers cette chose qui avait son sang, alors qu’il allait mettre fin également à cette misérable vie, il s’abstient. Ces cheveux commençaient à prendre la véritable couleur de ceux de son père, blanc. Sa peau resta de la même couleur que sa mère légèrement bronzé, mais ces yeux quand a eux avaient la couleur violette de la peau de leur père. Après tout, cet enfant n’était pas si moche que ça, elle lui ressemblait. Lucifer avait passé beaucoup trop de temps sur la Terre chéri de Dieu, il devait s’en aller avant d’être chassé par Michael une nouvelle fois. Il devait reprendre des forces dans son Royaume. La petite ne survirait pas à Edom, pas pour le moment, alors il l’emmena chez des sorciers de la région. Ces derniers deviennent la famille par obligation de la petite. Le père avait pas eu le temps de donner un prénom à sa fille, il avait du retourné à Edom. Les sorciers contraient d’élever cette petite trouvèrent ironique de l’appeler Théa signifiant littéralement aimé de dieu et son nom de famille Edengarden.

Théa grandit dans un monde plein de magie, elle apprit rapidement à contrôler ces pouvoirs quand ces derniers firent leur apparition. Au fil des années ces cheveux étaient devenus bruns et ces yeux avaient pris une couleur verte. La véritable couleur de ces cheveux apparaissait uniquement lorsqu’elle utilisait sa magie. Sa famille lui apprirent à détester les humains elle  ne savait pas réellement pourquoi ils le détestaient autant, mais ce sentiment fut encré en elle. Cette éducation qui lui donnerait été censé être digne de la fille de Lucifer le seigneur des enfers. Cependant, ils n’oublièrent pas les menaces qu’ils avaient reçu et la mort des leurs lorsqu’ils avaient tentés de refuser uniquement pour que cette gosse grandisse parmi eux. Ils la détestaient uniquement à cause de son paternel et ils ne lui montrèrent jamais de l’amour, ils se contentèrent de lui apprendre la magie, de lui apprendre à être comme une reine froide, manipulatrice, une beauté de marbre, cruel et dur. Rapidement elle devient une belle et jeune femme sa puissance ne cessait jamais de croître ce qui les terrifiait de plus en plus. Cette femme qui ressemblait à son père, père dont elle ne connaissait pas l’identité. Hors de question qu’elle sache qui était son paternel. Ce n’était pas une option envisageable. Elle se promenait dans les rues de Rome, Théa avait envie de s’amuser après tout les livres, les sortilèges, les cours, tout ceci l’ennuyait profondément. Elle était parti de la maison sans prévenir sinon ils l’auraient évidement empêcher de partir, comme si elle était une petite chose fragile qui ne pouvait pas faire face au monde. Ce n’était que des humains, elle ne risquait rien. Ils ne pouvaient pas la blesser, c’était une chose, mais Théa n’avait pas pris en considération qu’une partie de son cœur était humain et que ce dernier battait dans cette prison de glace qui s’était formé tout autour. Elle ne s’était pas préparée à cela et la vie adorait jouer des drôles de tour. C’est dans ces rues de Rome qu’elle le rencontra. Ce stupide mortel qui fit battre son corps avec un simple regard, avec un simple sourire. La fille de Lucifer c’était laissée charmer, faisant la touriste elle avait pris le bras que le jeune homme lui avait tendu pour qu’il lui fasse découvrir la ville. Un premier jour passa, puis un second et un autre et ceci pendant des mois. Dès qu’elle le pouvait la jeune femme s’échappa pour rejoindre cet homme qui faisait battre son cœur. Ce jour-là ils avaient prévu de visiter l’un des nombreux temples, ils avaient choisit un à l’écart de la ville pour être en toute tranquillité. Rien que lui et elle. Elancer dans les bras l’un de l’autre ils s’embrassèrent avec passion. Leurs cœurs battant sur le même rythme, leurs soufflent se faisant court. Un sourire s’étira sur les lèvres de la jeune femme quand son amant lui murmura des mots tendres au creux de son oreille. Son étreinte, sa présence, son odeur, tout était parfait si seulement ce moment pouvait s’arrêter à jamais. Juste lui et elle. Rien de plus, rien de moins. Ce bonheur qui avait pris place dans son corps se brisa en mille morceaux en une fraction de seconde. Des bandits leurs sautèrent dessus les attaquant avec leur épée. Il essaya de se défendre, mais tout se passa si rapidement. Ils étaient déjà parti avant que Théa eu le temps de réagir. Elle regarda son amant qui était devenu aussi blanc que la neige des hautes montagnes. Théa cria son prénom se jeta dans ces bras et posa ces deux mains sur la plaie béante qui se trouvait sur son ventre. Elle ne comprenait pas, sa magie ne fonctionnait pas, elle n’arrivait pas à le sauver. Lui il ne comprenait pas non plus, mais il lui caressa le visage avant de toucher ces cheveux qui étaient devenus blancs. Il eu un sourire avant de murmurer un « Je t’aime » ces faibles le quittant rapidement. Paniqué la sorcière ne savait pas ce qu’elle pouvait faire, sa magie ne fonctionnant pas sur elle. Sans réfléchir elle hurla à l’aide, appelant son père lui jurant obéissance. Elle ne savait pas son nom, pourtant elle mit tellement de force dans son appel qu’il toucha le concerné. « Père ! Je vous en conjure ! » Hurla-t-elle avant de mettre sa main sur sa bouche regrettant immédiatement ce qu’elle venait de faire, mais il était trop tard. Il avait entendu.

Lucifer apparut devant sa fille il n’était pas retourné sur Terre depuis qu’il lui avait donné naissance. Il observa la situation dans laquelle se trouvait sa fille et il s’esclaffa. Il s’approcha de sa progéniture et la souleva comme si elle n’avait rien pesé. « Pathétique. Comment j’ai pu mettre au monde un enfant aussi faible que toi. Un humain, vraiment ? Il va falloir refaire ton éducation. » Dit-il froidement tandis que Théa se débattait. Elle utilisa sa magie pour repousser son père qui fut surpris par cette rébellion, un sourire avait néanmoins étiré ces lèvres sa magie n’était pas si faible que ça, il avait senti sa puissance. Tandis que la sorcière se jeta sur le corps de son amant l’embrassant une dernière fois, son père l’attrapa par les cheveux. « Sauve-le ! Tu dois faire mon souhait. Sinon tu n’aurais jamais mis les pieds ici ! » Hurla-t-elle faisant rire de nouveau son paternel. « Tu n’as même pas fais de cercle pour essayer de m’enfermer je suis libre sotte que tu es,  je n’ai pas d’ordre à recevoir de personne. On ne donne pas d’ordre au roi des enfers. » Répliqua-t-il avant de retourner dans son royaume, Edom, avec sa fille. Cette dernière était devenue livide. Lucifer. Son père était Lucifer. Les Enfer ne seraient pas assez en feu pour la brûler, mais son âme avait déjà été consumée. Elle ne dit rien quand son père la jeta au sol, restant absente. C’était trop. Elle ne pouvait supporter plus. Elle voulait simplement mourir, mourir et le rejoindre. Toutefois cela ne semblait pas faire parti des plans de Lucifer. Il avait été satisfait de la magie de sa fille, elle avait du potentiel il le sentait au plus profond du sang qui coulait dans ces veines. Son éducation semblait être primaire il devait tout reprendre du début, comment avait-elle pu tomber amoureuse de cette vermine d’humain ? Il se posait la question. Le regard vide de sa fille l’exaspérait, lui lançant une décharge électrique pour la réveiller  il fut surpris qu’elle ne réagisse pas. Il augmenta la puissance de son sortilège à plusieurs fois avant d’avoir un retour. Voulant mettre les nerfs déjà à vif de sa fille à rude épreuve, souhaitant la brisée pour la reconstruire à son image, il n’hésita pas à se servir de l’image de son défunt humain. La réaction de Théa ne se fit pas attendre, laissant la rage prendre la place du chagrin et du vide qui l’habitait la sorcière se releva avec fureur et attaqua son père avec toute la magie qu’elle possédait. Ces cheveux devinrent aussi blancs que ceux de son père, au plus grand plaisir de ce dernier, et ces yeux qui habituellement étaient vert récupéraient leur vrai couleur. Ce violet puissant et profond qui rappelait la couleur de peau de Lucifer. Théa utilisa toute sa force dans ce combat qui n’en était pas réellement un. Lucifer ne répliqua jamais aux sorts de sa fille se contenta uniquement de les bloquer, il la laissa se vider de son énergie. Une fois la jeune femme à genoux il s’avança vers elle un sourire mauvais sur le coin des lèvres. « Ton éducation est à refaire jeune fille » commença-t-il en arrachant les vêtements de la sorcière la plaquant au sol, son dos nus devant ces yeux. « Tu vas connaître et savoir à qui tu appartiens, à jamais. » Dit-il en commençant par brûler la peau de sa fille pendant des heures, elle hurla de douleur et s’évanoui un nombre incalculable de fois. Elle priait à chaque fois qu’elle se réveille que son cœur s’arrêta et ne reparte jamais, mais Dieu n’était pas clément, certainement pas avec les démons de son genre. Et puis il n’avait aucune visibilité d’Edom comment aurait pu-t-il entendre son appel ? Lucifer tatoua des ailes noires dans le dos de son héritière. Ce n’était pas un simple tatouage, c’était une marque. La magie de Lucifer coulait dans ce dessin. Il fallut des années à la jeune femme pour ne plus ressentir la brûlure de sa peau.

Pendant des décennies la sorcière fut à la merci de son père. Il y avait toujours quelques choses qui n’allaient pas, il la brisa. En mille morceaux, à plusieurs reprises. Tellement de fois, qu’elle ne savait plus le nombre exact. Les années ne s’écoulaient pas de la même façon à Edom et sur Terre, cela faisait que quatre centre ans que la jeune femme était enfermée avec son père qui la faisait revenir sur Terre de temps à autre car un sorcier ne pouvait pas vivre éternellement à Edom sans périr. Lors d’une de ces nombreuses punitions Lucifer lui appris que c’était sa famille qui avait organisé la mort de son amant, il y avait du poison dans la plaie du jeune homme c’était pour cela qu’elle n’avait pas pu le sauver elle n’avait pas pu agir contre la magie de tout un clan. Furieuse la jeune femme continuait d’apprendre sa magie et à se battre avec son père. Elle attendit le jour habituel où ils remontaient à la surface. Quand ce dernier arriva, Théa se libéra à la grande surprise de son père. Elle le renvoya à Edom, alors qu’il était bloqué par le cercle de sa fille Lucifer lui jura qu’il la récupérait et que ce qu’elle avait vécu n’était rien avec ce qui l’attendait. La sorcière ne le sut jamais, car elle était partie dès que son père commençait à disparaître, mais ce dernier la regarda partir avec un sourire fier. Pendant des siècles Théa chassa les anciens membres de sa famille leur faisant subir les pires souffrances redoublant d’originalité pour les faires souffrir. Cette vengeance fût longue, mais cela n’arrêta pas la sorcière. Alors qu’elle était recouverte de sang de la dernière personne de la famille qui était encore en vie, Théa s’écroula sur le sol regardant ces mains pleines de sang. Elle vomit en voyant les morceaux de chairs éparpillés un peu partout dans la pièce. Il lui fallut des heures pour calmer la crise de panique qui l’avait prise. Elle était un monstre. Il lui avait fait ça. Et le pire dans tout ça, c’était qu’elle avait appréciée la chasse. Elle avait appréciée leur supplice dans leur voix la suppliant de les épargnés. Depuis ce jour-là Théa s’était promis de ne plus jamais utiliser la magie pour ôter la vie, elle se servirait de la magie uniquement pour les tâches quotidiennes et simples. Plus jamais de la puissante magie et encore moins destructrices. Toutefois, ces siècles passé à Edom avait laissée des traces. Ces yeux qui étaient verts avaient finalement récupérer leur couleur d’origine, violet. Lui rappelant sans cesse qui elle était. La marque de son père ne la quittait jamais et ce dernier se faisait un malin plaisir à lui rappeler en rouvrant les plaies quand cela l’amusait. Les années s’étaient écoulées et Théa avait fini par emménager à New-York. La jeune femme s’ennuyait de nouveau de cette vie, sa vengeance terminée elle n’avait plus aucun but depuis des années. Après avoir entendu parler du Grand Sorcier de Brooklyn, la jeune femme décida d’ouvrir un bar concurrent. Après tout, ce n’était pas drôle d’avoir le monopole, un peu de concurrence animerait cette vie plate des immortels. Le Heavell accueillait toutes les espèces allant du Terrestre au vampire, loup garou, fée et sorcier. Une salle secrète avait été pensée pour les créatures obscures qui ne souhaitaient pas se mélanger aux Terrestres. Les chasseurs étaient également les bienvenus, tant qu’ils ne tuaient personne dans son établissement.


@Pretty Girl






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Dylan O'Brien
Messages : 92
Localisation : Dans son appartement.


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 12:56
Déjà ton avatar
Et puis ton histoire est juste ouf
Re bienvenue parmi nous petit chat



           
I can save you, and I'll do it
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

           
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Le parfait Matthew Daddario.
Messages : 233
Localisation : Il passe la plupart de son temps à l'institut ou chez Magnus.


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 12:57
Re-bienvenue parmi nous avec cette déesse. Bonne chance pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice

Avatar : Nina (perfect) Dobrev.
Messages : 121
Localisation : Jamais loin de sa famille.


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 14:02
Qu'elle est belle.

Re-bienvenue à la maison.
Cette histoire de malade. **

On te laissera te valider à moins que tu préfères qu'on s'en charge ? Comme tu veux.


It is not by looking at the light that one becomes luminous but by plunging into its darkness. Obscurity, you would now be my light.


Is it love ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Danielle Campbell
Messages : 25
Localisation : New-York au Heavell


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 14:04
J'aime pas l'auto-validation donc je vous laisse faire

Et merci les p'tits chats Smile


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Magnus Bane

Avatar : Harry Shum Jr
Messages : 543
Localisation : son loft ou son club la plupart du temps quand il n'est pas à l'Institut


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 14:29
reeeeeeeeeee avec Danielle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Myrtille Blu

Avatar : Phoebe Tonkin
Messages : 175
Localisation : Avec sa meute


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  Dim 8 Avr - 15:06
ft. ... & ...
Votre résumé.

BIENVENUE !

Bon jeu avec ce personnage petit chat J'espère qu'on se trouvera des liens sympas

Nous te souhaitons officiellement la bienvenue sur le forum en te remerciant de t'être inscrit(e). Nous avons l'immense plaisir de t'annoncer que tu es validé(e). Tu peux dors et déjà allé créer ta fiche de liens et tout le tralala. N'oublie pas de recenser son avatar et ton DC si il y a. Et surtout n'hésite pas à contacter les membres du staff si tu rencontre le moindre problème, leurs boite de MP est toujours ouverte.
En espérant te croiser prochainement en RP !





The Moon. The Sun. The Truth.
Elle a détruite ma vie, je vais la détruire petit à petit. Nous allons venger notre enfant et la faire souffrir.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: Hell is my home, my heart is dead.  
Revenir en haut Aller en bas
 
Hell is my home, my heart is dead.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: Bienvenue à bord !-
Sauter vers: