Nous sommes au début de la saison 3. Valentin est mort et une nouvelle menace plane sur NewYork.
 
Réouverture du forum 07/04/2018. Encore beaucoup de PV's disponible !

Partagez | 
 

 Une goute de folie ~ Rose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice

Avatar : Margot Robbie
Messages : 36
Localisation : Jamais loin de son poussin.


MessageSujet: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 12:48

Rose Wellington





Nom :Wellington, Prénom(s) : Rose  Surnom (si tu en as un, ou plusieurs) : Crazy girl Age : 24 ans. Nationalité : Anglaise Métier : Euh... Orientation sexuelle : Jocksexuelle (bisexuelle)  Statut social : En couple

Anecdotes Elle est née en Angleterre ◈ Elle avait deux sœurs cadette ◈ Elle vient de la haute noblesse ◈ Elle est d'une grande beauté ◈ Elle est devenu l'obsession d'un vampire qui l'a complètement brisé ◈ Il a tué toute sa famille et lui a fait subir plusieurs sévices corporel et psychologique, depuis elle est devenu complètement folle ◈ Elle est atteinte du syndrome de Stockholm et est tombé amoureuse de son bourreau ◈ elle a des voix dans sa tête ◈ elle adore les poupées, jouer à la poupée avec des cadavres ◈ Elle adore les longs et beau cheveux, girls coupez les ou elle risque de vouloir vous ajouter à sa collection de poupées ◈ Il lui arrive souvent de parler toute seule, fait la conversation avec ses voix ◈ Elle pique parfois des crises pour rien ◈ elle a été capturé par l'enclave et enfermé dans la cité des os pendant un temps ◈ Elle a maintenant horreur de l'enfermement, elle ne supporte pas ca ◈ Elle aime beaucoup faire les magasins mais ca fini souvent en bain de sang vu que les vendeuses ne veulent pas lui donner ce qu'elle veut ◈ Elle ne se gène pas pour briser les vitres de magasin quand quelque chose lui tape dans l'œil ◈ elle a baptisé son homme "poussin" ◈ Ses vêtements sont parfois extravertis et inhabituel









I am a psychopath.







Rose a toujours été réputé pour sa grande beauté et sa féminité. Elle est charismatique et intelligente, une vrais perle. A l'époque c'était une jeune femme saine d'esprit et religieuse qui avait la foie. Une enfant exemplaire qui s'efforçait de faire au mieux pour plaire à sa famille exigeante. Douce, pure et généreuse, la femme idéal. Bonne à marié comme disait ses parents. Mais sa rencontre avec un vampire l'a complètement changé, et à force de sévices il a fini par la rendre complètement folle. Après avoir assisté de force aux meurtre de sa famille et de celui des bonne sœur de couvent, Rose est devenu irrécupérable.  Son traumatisme l'a transformé en une personne opposé à celle qu'elle était. Bipolaire, lunatique, folle, complètement barge. Sa transformation en vampire n'a fait qu'exacerbé ses traits de caractère. Maintenant la blonde est une femme dévergondé, agaçante, chiante avec aucune notion du bien et du mal. Rose est maintenant une personne capricieuse et enfantin complètement en contradiction avec sa réalité. Elle est souvent tourné vers le comique de situation et tel une enfant il lui arrive de vite se mettre en colère pour un rien. Piquer des crises de folies incompréhensible. Changer d'humeur comme de chemises. Dans ces moments là elle ne mesure pas sa violence et sa sauvagerie. La blonde possède un sens de l'humour très spécial propice à sa folie.  Si il y a bien une chose que la jeune femme déteste par dessus tout, c'est l'ennuie. Elle ne peut pas passé deux minutes à rien faire c'est impossible, et son passe temps favoris dans ces moments là est de se trouver une victime à provoquer et embêter. Oui, Rose à ce petit don qui l'a rend vite insupportable quand elle s'y met, mais votre réaction, c'est ca qui l'amuse. Elle voit la vie en couleur et quand elle veut quelque chose, elle se sert. Elle n'obéit à personne, à part son homme. Elle n'aime personne, elle n'a peur de personne mise à part de lui. Elle vie pour lui, elle est dépendant de lui. Il est le seul à pouvoir la contrôler. Pour le reste elle se fou du tout, tant qu'elle s'amuse. Tuer ne la dérange pas, elle n'éprouve aucune culpabilité pour elle c'est quelque chose de normal, tout comme la torture. Elle a subit tellement de chose que pour elle tout ca est normal, après tout que pourrait-on lui faire de pire ? Elle ne supporte néanmoins pas vraiment l'enfermement. La vampire est passionnée et romantique, à l'excès oui quand elle aime c'est à l'excès et quand elle déteste aussi. Elle est assez rancunière. La psychopathe, car oui clairement c'est une psychopathe et une criminelle est atteinte du syndrome Stockholm. Elle n'est pas toute seule dans sa tête et c'est bien ca le problème. Elle entend des voix dans sa tête qui accroit sa folie. Au fond, Rose n'est pas méchante c'est ce qu'elle a subit qui l'a rendu comme ca, elle n'a conscience ni du bien, ni du mal.





Mon pseudo est Princesse, j'ai 19 ans et je suis disponible 0/7. j'ai connu ce forum grâce à c'est le miens   et je le trouvebah c'est mon bébé . J'aimerai ajouter que je suis de la team clary et je souhaite avoir/ne pas avoir de parains.






Dernière édition par Rose Wellington le Ven 12 Jan - 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice

Avatar : Margot Robbie
Messages : 36
Localisation : Jamais loin de son poussin.


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 12:48

Parce que vous ne croyez pas que ma vie est comme ça.







« Tu dois montrer l'exemple Rose »
« Oui maman » répondis-je calmement.

Ce n'est pas tout les jours facile d'être l'ainée de la famille. Il faut que je sois excellente dans tout les domaines et en particulier en ce qui concerne la couture. Qu'est-ce que je déteste la couture, et pourtant les « dames » de mon rang sont sensé exceller avec un file et une aiguille. Alors je m'efforce, je persévère, je ne suis pas du genre à baisser les bras facilement. Maman attend beaucoup de sa fille ainée et je comprend, je serais la première à me marier et à donner un futur descendant à notre famille. Quant à papa, lui, il est extrêmement bienveillant avec moi. Il ne cesse de me couvrir pour que je puisse m'échapper une heure ou deux de la demeure familiale. Faire un tour au marché, prendre l'air, souffler un peu. Tout ce qu'il me demande en échange c'est d'être prudente, et je le suis, du moins je le croyais.

J'ai deux petites sœurs, la moyenne est une peste qui ne pense qu'à épouser un riche héritier pour devenir une princesse. Une petite fille jalouse, jalouse de moi et des garçons qui me tourne autour. Elle aimerait être le centre du monde, cette petite capricieuse de 14 ans. Mais la seconde, la petite dernière, c'est une crème. Si douce, si calme, elle me ressemble tellement. Elle est celle que je chéris le plus, la prunelle de mes yeux. Celle dont je m'occupe depuis qu'elle est bébé. Elle n'a que huit ans, et pourtant je sais au fond de moi qu'elle deviendra une femme extraordinaire, je lui prévois un grand avenir. Si j'avais su.  

« Nous avons enfin trouvé le mari idéal pour toi, c'est un jeune homme charmant et très influent tu verras je suis sur qu'il te plaira »

Un mari. Les années sont passé si vite, me voilà déjà fiancé. Ma mère a été très exigeante quant au choix de mon futur époux. Etant donné que ce n'était pas la prétendant qui manquaient à ma porte elle avait placé la barre haut. Je n'ai jamais éprouvé le moindre intérêt pour personne, mais si maman dis que ce jeune homme peut me plaire alors elle doit avoir raison, je vais essayer. Le mariage est quelque chose de sacré dans ma famille, nous sommes très catholique. Papa quant à lui me dis de suivre mon cœur. Il parait que le grand amour on ne l'a qu'une fois dans notre vie, et quelque chose me dis que ce ne sera pas celui-ci.

« Rose Wellington, veux tu m'épouser ? »

Il avait posé le genoux à terre, ce n'était qu'une formalité, le mariage était déjà organisé, et la réponse était déjà prise depuis des mois. Il fallait que je dise oui. Certes il était charmant et adorable, mais rien de plus. Toutefois il me garantissait un avenir confortable à ses côtés et c'était déjà beaucoup. Alors sans la moindre hésitation, car ma mère m'avait déjà préparé à ce moment depuis ma naissance je répondis avec l'ombre d'un sourire.

« Oui »

Heureux, mais il n'en doutait pas il c'était relevé pour me prendre les mains, émue. Il était amoureux, ca ne faisait aucun doute. Puis tout c'était enchainé très vite, le mariage approchait à grand pas. Je n'avais plus une seconde pour souffler, c'était demain. Alors comme à son habitude papa c'est proposé de me couvrir auprès de maman, le temps que j'aille faire un tour, que je me vide la tête. La jeune fille que j'étais autrefois vous diras que je n'aurais jamais du sortir ce jour là, celle que je suis maintenant vous dis que c'est exactement ce qu'il fallait que je fasse. Pour le rencontrer lui, celui qui finira par devenir mon âme sœur.

Je marchais sans réellement but, le soleil n'était pas encore levée, il était tôt et pourtant il y avait déjà foule au marché. Je crois que c'était moitié-prix sur tout les aliments aujourd'hui. Je ne voulais plus penser au mariage, je n'étais pas malheureuse mais tout ca s'enchainait trop vite à mon gout. J'aurai préféré prendre plus de temps pour le connaître et peut être même l'aimer. Ce n'est pas grave, ca ne me dérange pas. Même si je l'avoue j'ai toujours rêvé du grand amour. Perdu dans mes pensées, je bouscule l'épaule de quelqu'un. Mon regard plonge dans ses grands yeux bleus un instant, il y a quelque chose de magnétique chez lui mais sur le coup je n'y fais pas plus attention, je suis trop préoccuper.

« Pardon »  

Fut le premier mot que je lui ai adressé avant de continuer mon chemin, et enfin de regagner la route de chez moi. A cet instant j'ignorais que j'avais bousculé l'homme qui allait changer ma vie. Qui allait faire de cette vie un véritable cauchemars, un enfer inimaginable jusqu'à ce qu'elle se transforme en doux rêve parfumé d'amour et de folie. Se soir tout allait changer. Se soir j'allais être détruite. La nuit avant mon mariage.

« Tu étais où ? »

Maman avait deviné que j'avais quitté les lieux. J'ai eu le droit à un savon, papa a pourtant tout fait pour l'occuper pendant ce temps. Encore une fois ce n'est pas grave. Je m'excuse auprès de maman et je monte dans ma chambre. Se soir je dois me coucher tôt, car demain c'est le grand jour comme dis maman. Je passe déposer un baisé sur le front à ma petite sœur qui a maintenant 10 ans. Lui souhaitant une douce nuit et je pars me coucher. Et c'est là que le drame commence.

Je suis réveillé par un hurlement déchirant, je sursaute et mon cœur bat à tout rompre. Est-ce que j'ai rêvé ? Je tente un instant de calmer ma respiration qui s'emballe mais un autre cri vient déchirer le silence de la nuit. Cette fois j'ai vraiment peur, pire je meurs de trouille. Je sers mes draps complètement crispé. Les cris continuent, le dernier semble être celui de mon père. C'est plus fort que moi, je sors de mon lit et me dirige vers le haut des escaliers en courant et ce que je vois me pétrifie sur place. Je sens mes jambes faiblir du au choque émotionnel, j'ai l'impression que je vais m'effondrer sur le sol. Le liquide salée monte jusqu'à mes prunelles et un cri horrible déchire ma gorge. Ma famille, toute ma famille baigne dans un bain de sang, une véritable boucherie. J'en ai du mal à respirer, tout mes muscles tremblent. Les larmes dévalent mes joues tandis que je descend les escaliers avec précipitation.

« MAMAN ! PAPA ! »  

C'est une véritable boucherie, j'en ai la nausée. C'est un cauchemars, ce n'est pas possible. Je vois ma sœur de 16 ans, yeux ouvert. Elle aussi elle est morte. Je m'effondre au seul, le choque est trop dure à supporter. Et je pleure, je pleure et je pleure. Puis je relève la tête et je croise de nouveau son regard. Cet homme au yeux magnétique. Ces yeux qui sur le coup me terrifie et quand je vois qu'il tient dans sa main droite la tête de ma pauvre petite sœur c'est mon cœur qui se déchire.

« NON ! »  

J'ai envie de mourir tant la douleur est grande. Je ne réalise pas. Quand il s'approche de moi, je tente de me relever difficilement pour prendre la fuite, mais sa vitesse est bien trop rapide. Comment ? Comment il a fait ca ? Je panique, je cris. Puis je me retrouve projeté au sol, les vêtements complètement déchiré, dénudé. Je cris, je me débat, je griffe, rien n'y fais et le pire se produit. Il m'enlève mon innocence, dans un hurlement de douleur mélangé à des sanglots. J'ai l'impression de mourir de l'intérieur. Tout en moi se brise. Une fois le supplice terminé, mon corps repose sur le sol, mais je ne le sens plus. Je suis comme une coquille vide sur le coup. Mon mental en a pris un sacré coup. Il fini par partir, il promet de revenir demain. Non, non. J'ai encore assez de conscience mental pour savoir qu'il ne faut pas que je reste ici. Je sais ce qu'il me reste à faire : fuir.

Fuir très loin. Le plus loin possible. Fuir dans un endroit où il ne pourra jamais me retrouver. Je fuis l'Angleterre pour l'Espagne. C'est comme ca que je me suis retrouvée dans ce couvent, les nones m'ont prisent sous leurs ailes. J'ai essayé de leurs parler de la vitesse de cet homme, de sa force mais elles ne m'ont pas cru. Elles ont pensé que j'étais en état de choque, que j'avais halluciné, mais je sais très bien ce que j'ai vu cette nuit là. Je sais très bien que ce n'était que le début. Mais ce que je ne savais pas c'est que c'était un début de malheur pour une fin plus heureuse. Une nouvelle naissance.

Chaque nuit sans exception je fais des cauchemars. Je vois ma famille dans une marre de sang, la tête de ma petite sœur et les yeux bleus du monstre qui a fait ca. Je me vois encore me débattre sur le sol. Je ne dors plus, j'ai l'impression de devenir dingue les images passent en boucle dans ma tête. En boule sur mon lit, genou poitrine, je cramponne mes cheveux et me balance de gauche à droite. Je fais ca de plus en plus souvent, parfois il m'arrive de faire des petites crise. J'aimerai oublier, tout oublier. Revoir ses images dans ma tête encore et encore me rend barge, cet homme n'était pas humain, sa vitesse, sa force, ses yeux. Comment c'est possible ? Ou alors les nones ont raison, je perds la tête, je dis n'importe quoi. Je ne sais plus, j'ai l'impression de perdre la raison. Heureusement les nones sont là pour s'occuper de moi et me remettre sur le bon chemin. Après sept mois dans ce couvent j'ai enfin retrouvé un semblant de vie. Et aujourd'hui je suis prête à prononcer mes vœux, je me réfugie dans la religion pour me purifier du mal, pour que dieu me protège. Je prix chaque jour pour que ca s'arrange. Mais dieu semble avoir d'autres projets pour moi.  

« Moi Rose Wellington, je fais le vœu d'obeissance, de pauvreté et de chasteté, je promets seigneur de... »

Un cri. J'ouvre les yeux et je le vois. Il me regarde. Un frisson glacé me parcours l'échine. J'ai l'impression de retourné en pleins cauchemars. Comment m'a t-il retrouvé ? Ici dans ce couvent. Mes yeux tremblent de peur, les nones autour de moi s'affolent. Il est couvert de sang. Je sais ce qu'il va faire. Il les tue toute, jusqu'à la dernière, devant mes yeux. Je lâche un cri d'horreur, je pleure de nouveau. Tout mes anciens traumatisme remontent à la surface. Je n'en peux plus, à la fin je n'ai plus de force pour crier, je n'ai plus de larme pour pleurer. Je sens que je vais craquer. Je ne peux plus supporter ca. Alors je ne bouge pas, le regard dans le vide, un regard éteint. J'abandonne, mon mental ne supportera pas d'avantage. J'ai fini par m'évanouir, s'en est trop pour moi.

Mes yeux papillonnent, je vois trouble et j'ai froid. Je suis allongée dans un grand lit, et alors que ma vision s'adapte à mon environnement je me rend compte que je ne sais pas du tout où je me trouve. Un frisson me parcours et je réalise seulement que je suis complètement nue. Automatiquement je ressers mes genoux contre ma poitrine. Où est-ce que je suis ? Puis il arrive, lui et ses grand yeux bleus. Il est magnifique, mais je suis bien trop effrayé pour m'en rendre compte pour l'instant. Il me dit son nom. Jock, alors il s'appelle Jock. Jock Tepes.

Il est cruelle et obscène, j'ai cru mourir plusieurs fois. J'ai envie de mourir. Ce que je vis tous les jours, depuis plusieurs mois je ne le supporte plus. J'ai tenté plusieurs fois de m'enfuir, et à chaque fois j'ai échoué. Même quand j'avais réussi à sortir de la maison, il m'avait rattrapé, avec sa foutu vitesse. Et j'ai compris, aussi fou que ca puisse paraître. C'est un vampire, bordel je suis en pleins délire. Pourtant il se nourrie de mon sang, et c'est la pure réalité. J'ai l'impression de perdre la tête, plus les jours passe et plus je deviens folle. Il m'arrive de faire des crises, et dans ces cas là je deviens hystérique et incontrôlable. Il lui faut du temps pour me maitriser. Puis je n'arrive plus, je n'arrive plus à vivre comme ca. Alors je prend le rasoir dans la salle de bain, m'installe correctement dans le bain. Et le regard vide je me tranche la veine du poignet. C'est le néant, je plonge dans l'obscurité, adieu monde cruelle.

Mes paupières sont lourde, affreusement lourde. J'ouvre difficilement les yeux. Je suis recouverte de drap en soie. Dans ce même grand lit que tout ces derniers mois. Alors j'ai échoué. Tout est fini. J'ai perdu. Ahahaha ! J'ai perdu ! Ahahaha. Et voila que je me tape un fou rire. Incompréhensible. Je ne cesse de rigoler à en perdre la tête. Je ne sais pas ce que je trouve hilarant, je crois que mes nerfs ont pété les plombs.

« Ainsi font, font, font les petites marionnettes, ainsi font, font, font trois ptits ours et puis s'en vont  »

Je me lève du lit observe la poupée en porcelaine en face de moi. Fasciné. Elle est tellement belle. Une poupée. C'est ce que je suis ? Peut être que c'est pour ca qu'elle me fascine. Je m'approche lentement, et je touche ses cheveux, si doux, on dirait des vrais. Les jours passent et je deviens de plus en plus givré. Mais il devient plus doux, surement suite à ma tentative de suicide. Et je lui en remercie. C'est fou, c'est comme si je lui étais reconnaissante pour tout ce qu'il fait pour moi alors que c'est lui qu'il m'a kidnappé. Je me met même à l'apprécier. Ce qu'il me fait subir, je commence à aimer. Qu'est-ce qu'il tourne pas rond chez moi ? Peut être parce qu'il est maintenant la dernière personne qu'il me reste aussi ironique se soit. Puis ses morsures que je redoutait tant, je prend du plaisir maintenant, j'en suis même devenu dépendante. Je crois que je suis en train de tomber amoureuse, je dois être bien folle pour aimer mon bourreau. Et pourtant c'est ce qu'il se passe. On appel ca le syndrome de Stockholm.  

Encore quelques mois et me voilà irrécupérable. Non seulement je suis devenu folle, mais j'ai complètement cédé vis à vis de celui que j'appelle désormais mon "poussin". J'en suis raide dingue. Complètement éprise de lui et je me suis abandonné à lui. Je lui ai tout donné et cette fois-ci de mon pleins grès. Comment le meurtrier de ma famille peut-il me faire ressentir des choses aussi forte ? C'est mal, très mal. Mais je n'ai plus conscience du bien et du mal. Je suis désormais aveuglé par l'amour.

Je ne me suis jamais sentie aussi vivante qu'à ses côté. C'est fou. Fou, fou, fou ahahah ! Oui c'est fou. Et j'en suis folle. Nous sommes fou. Je suis devenu accro aux morsures de vampire. Je ne peux plus vivre sans. Mais voila déjà un an que tout a commencé. Et je veux plus, je veux vivre mon éternité à ses côté. Alors je lui demande, je lui supplie de faire de moi un vampire. Et il accepte. Je bois son sang, il a un gout métallique sur la langue. Ce sang que je vais tant savourer quand je serais un vampire. Puis il me tue. Et dans la nuit je renais, une nouvelle femme, une nouvelle Rose.

Le temps a passé, il m'a appris à devenir un vampire. Un vrais, un qui se nourri de sang et de chaire humaine. Un qui vit la vie avec passion et violence. Une relation explosive au gout d'amour, de passion et de folie. A ses côtés j'ai parcourus le monde semant chaos et sang autour de nous. Des bouchers. Mais toute les bonne choses ont une fin et il a fallut qu'on m'enlève à lui. Alors que nous étions à Manhattan des shadowhunters ont réussie à me capturer. Prisonnière de l'enclave pendant des années. Mes crises de nerfs se font plus régulière, je déteste l'enfermement. J'ai horreur de ca. L'enfermement n'a fait qu'accroitre ma folie déjà bien prononcé. Je m'accroche au barreau, me cogne la tête contre le mur. Je déteste l'ennuie. Encore et encore et encore.  

Puis enfin, un miracle. Les créatures obscures se rebellent contre l'enclave, et mon poussin vient me libérer. Enfin je suis libre, enfin je suis à ses côtés. Le temps passé loin de lui n'a fait que renforcer mon amour pour lui. Et je compte bien rattraper le temps perdu. Attention Manhattan, ta ville abrite désormais deux psychopathes.  


@Pretty Girl






Dernière édition par Rose Wellington le Dim 14 Jan - 23:37, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Dylan O'Brien
Messages : 92
Localisation : Dans son appartement.


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 12:51
Harley
Re bienvenue chez toi mon chat
Courage pour le reste de ta fiche
J'ai hâte d'en découvrir plus sur cette folle dingue qui finira par faire de moi un vampire



           
I can save you, and I'll do it
On ne peut jamais prévoir. Ni comment les choses vont se dérouler, ni pourquoi des trucs tout simples prennent soudain des proportions démentes.

           
©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Le parfait Matthew Daddario.
Messages : 233
Localisation : Il passe la plupart de son temps à l'institut ou chez Magnus.


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 13:45
Cette perfection des dieux.
Re-bienvenue avec cette folle ma biche, bonne chance pour ta fiche.
Ps: Garde moi un lien, ça peut être marrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
❝ Invité ❞
Invité


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 14:07
Re chez toi
J'approuve le choix à 100 000 %
Bon courage pour ta fiche, j'ai hâte d'en savoir plus ! **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Dominic Sherwood.
Messages : 106
Localisation : A l'institut de NY ou dans les rues de la ville.


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Mer 10 Jan - 14:28
Re bienvenue ! ** Très bon choix d'avatar !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Fondatrice

Avatar : Margot Robbie
Messages : 36
Localisation : Jamais loin de son poussin.


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  Ven 12 Jan - 23:41
Merci mes amours.

Pas de souci pour les liens.



Je ne suis pas folle, je suis spéciale. Enfin je suis peut-être folle ? Attendez faut que j'en parle avec moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
❝ Contenu sponsorisé ❞


MessageSujet: Re: Une goute de folie ~ Rose  
Revenir en haut Aller en bas
 
Une goute de folie ~ Rose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: Bienvenue à bord !-
Sauter vers: