AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum vient d'ouvrir ces portes le 27/05/2017. Encore plusieurs PV's disponible. ♥

Ouvrons nos cœurs, juste le temps d'un instant. | Jace

 :: New York :: Manhattan :: L'institut Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Ven 7 Juil - 15:41

Ouvrons nos cœurs, juste le temps d'un instant.


Jace



Je ne survivrai pas. C'est trop dur, trop intense. La douleur est si brute et cuisante. Chaque geste est plus difficile à effectuer que le précédent, je perds toute ma force. Je sens au plus profond de moi que si je n'ai pas ma dose de venin habituelle, je vais crever. Littéralement. Je me sens partir dans une longue et affreuse agonie. Tout mon être me supplie d'aller rejoindre Raphaël qui me donnera ce dont j'ai besoin pour me sentir intouchable. C'est si facile, une simple morsure me fais vivre, c'est plus fort qu'un orgasme, plus fort que tout. Mais ce bonheur est éphémère, j'ai besoin de toujours plus, toujours plus vite. C'est mauvais, absorber par cette drogue stupide, j'ai peur de ne plus réussir à vivre sans. Et pourtant, je le sais, il le faut.

Je suis dans cet état depuis l'attaque de l'institut, ici, Alec est l'unique personne à être au courant de ma situation, les autres pensent à une mauvaise grippe. Jusque-là, je supportais encore la douleur, mais là ça devient tellement dur, ça semble insurmontable. Le manque additionné au passage des gens peuplant l'institut, qui sont tous sur mon dos pour "s'assurer que je vais bien". Je ne supporte plus de tous les voir débarquer un par un, parfois je m'imagine tous les tuer. Je deviens folle, j'ai envie de m'arracher les cheveux, tout tourne autour de moi, je perds totalement le contrôle et je hais ça. Faut que je me pose, que je respire. Je sais que Jace est en mission et donc que sa chambre est libre, personne ne viendra me casser la tête là-bas, alors je m'y rends en essayant de ne pas être vu. La chambre est vide, je m'allonge sur le lit, la tête dans les coussins et là, je me lâche. Je pleure toutes les larmes de mon corps, des larmes de rage, de honte, de culpabilité.

© MissKat pour Epicode
Administratrice
avatar
Date d'inscription : 18/03/2017
Messages : 79
Localisation : A l'institut
Voir le profil de l'utilisateur


«La seule chose qui la pousse quelque part, c'est le manque.»
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: New York :: Manhattan :: L'institut-