AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum vient d'ouvrir ces portes le 27/05/2017. Encore plusieurs PV's disponible. ♥

Le coeur brisé, je m'en vais (Simon) ♥

 :: New York :: Brooklyn :: Le café étudiant Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Mar 30 Mai - 17:58

Le cœur brisé, je m'en vais.


 
J'ai donné rendez-vous à Simon au café qui nous résumait bien. Ce même café où nous avions commencé l'écriture de notre bande dessiné. Simon arrivait à me sortir une bonne centaine d'idée à la seconde, et moi je faisais les dessins. Un sourire nostalgique se forme doucement sur mes lèvres à se souvenir. C'était notre moment de plaisir à tout les deux, à mon meilleur ami et moi. Meilleur ami qui est aujourd'hui mon petit ami. Je suis bien avec Simon, il est doux, gentil et j'ai tout pour être heureuse mais je n'y arrive pas. Car au fond de mon cœur, Jace est toujours présent. Il fait partie de moi, il est encré dans ma peau comme une de ces maladies incurables dont vous ne pouvez pas vous débarrasser. L'amour, une maladie dévastatrice. Elle est à la fois l'espoir de toute une vie et le sujet d'une douleur sans fin. Continuer ma relation avec Simon ne serait pas honnête de ma part, pire se serait un mensonge. Ne serait-ce pour Simon mais aussi pour moi. Je dois arrêter de me voiler la face. Mais j'ai peur, peur de sa réaction et de la douleur que je suis sur le point de lui affliger. Mes sentiments sont confus et je n'arrive plus à continuer d'être sa petite amie alors que le soir quand je m'endors Morphée m'emmène à Jace.

Assise à notre table habituel je tortille la paille de mon Milshake. Ca fait environ dix minutes que je suis là, sujette à de nombreuses interrogations. L'angoisse brûle à petit feu mon estomac. Mon petit ami vampire entre dans la pièce. Son sourire et sa bonne humeur ne fait qu'accroître mon anxiété qui est sur le point d'exploser. Je lui offre un sourire forcé. Mon cœur saigne d'avance contre ma poitrine sachant que je suis sur le point de rompre. Un sentiment paradoxal m'envahit, la peur de le perdre, perdre mon meilleur ami. J'ai peur qu'il pense que pour moi notre histoire amoureuse fut du vent, c'est faux, ce fus de très beau moment où tout allait pour le mieux. Je me sentais bien avec lui et j'envisageai bien plus, mes sentiments étaient sincère. Alors je me demande pourquoi je m'afflige ca, cette douleur, pourquoi ne pas rester avec lui et la réponse reste toujours la même, Jace.

Je l'observe s'installer en face de moi et mon malaise me fait perdre tout contrôle, je ne dis rien. Je le salut comme si de rien était. Je ne sais plus où me mettre, j'ai l'impression que mon coeur va exploser. La pression monte tellement que je lache mon début de phrase -"Ecoute Simon il faut que..." mes yeux se perdent dans les siens, je cherche dans ces yeux la force et le courage de lui dire. Mais j'ai du mal, beaucoup de mal, car je sais que quand j'aurais prononcé ces mots plus rien ne sera comme avant. Il n'y aura plus de retour en arrière, j'aurai lancé une bombe nucléaire sur notre relation.


• ◘ ♦ • Fondatrice • ♦ ◘ • Little Biscuit
avatar
Date d'inscription : 12/11/2016
Messages : 304
Localisation : A l'institut en train de s'entraîner.

Voir le profil de l'utilisateur


Toute les légendes sont vraies.
Je me souviens de t'avoir entendu dire un jour que grandir, c'est regarder en arrière et regretter de ne pas pouvoir changer le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Mar 30 Mai - 18:50
Le cœur brisé, je m'en vais.

Simon avait reçu un sms de Clary, elle lui donnait rendez-vous dans leur café favoris, bien qu’il ne ressente plus le besoin de boire du café depuis qu’il était vampire il aimait se rendre dans cet endroit surtout depuis qu’il pouvait de nouveau s’exposer au soleil. Il pouvait désormais être avec Clary non seulement la nuit mais aussi pendant la journée. Il était heureux rien ne pouvait ébranler son bonheur, rien. Malgré sa rapidité de vampire, il arriva en retard car il avait mis du temps à choisir une tenue convenable pour retrouver Clary, un costume ferait trop habiller pour un café, mais il n’avait plus que ça depuis que Raphaël avait refait sa garde-robe. Il se contenta d’un t-shirt noir et d’un jean gris foncé. Il s’observa un instant dans le miroir, ce t-shirt semblait plus serré que d’habitude. Il haussa les épaules et se rendit au café, il envoya rapidement un sms pour lui dire qu’il était en chemin. Quelques minutes plus tard, il entré dans le café à la recherche de la jeune fille de son cœur. Il aperçut la chevelure flamboyante de Clary, elle n’avait pas l’air dans son assiette. Il se contenta donc de lui faire un grand sourire. Salut Clary ! Dit-il gaiement, il était heureux de la voir, sa vie avait radicalement changer depuis qu’il était avec elle. Il était heureux, il ne finirait pas seul, même si il est devenu immortel, enfin il était aimé en retour. Il l’observa un instant. Clary… ça ne va pas ? Qu’est-ce que tu as ? Elle commença une phrase, mais la fin resta en suspens, quelque chose se passait il s’apprêtait à lui demander ce qui n’allait pas lorsqu’ils furent déranger par le serveur. Simon commanda un capuccino sans regarder le serveur, son attention était concentré sur sa Clary. Le serveur prit les commandes et parti. Dis-moi ce qui se passe  Clary.

Il songea de nouveau au début de sa phrase, souvent ce genre de phrase n’annonçait rien de bon, quelque chose de grave devait avoir lieu ou s’était passé, mais quoi ? c’était la question que se posé Simon, qu’est-ce qui c’était passé qui semblait aussi grave et surtout pourquoi lui dire ici dans un ce café, alors qu’ils auraient pu se voir ailleurs. Les yeux de la jeune femme devinrent larmoyant, mon dieu mais qu’est ce qui se passait ! Qu’est-ce qui pouvait la mettre dans cet état.
lumos maxima


PS/ j'espère que sa te conviens Smile
avatar
Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 121

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Dim 4 Juin - 9:50

Le cœur brisé, je m'en vais.


 
Simon est tellement gentil, sa bonne humeur m'aurait donné bôme au cœur si il n'était pas meurtri. Son sourire est à la limite du soutenable, je veux continuer à le voir sourire ainsi, le voir heureux. Je suis sur le point de briser son bonheur et je me déteste pour ca. Il est encore temps de retourner en arrière et de ne rien dire du tout car au final je suis bien dans les bras de Simon. Mais arriverais-je à rester dans ces bras si mes pensées ne cesse de réclamer Jace ? Je suis perdue, complètement perdue. Et il s'inquiète pour moi, je n'ai pas réussie à terminer ma phrase, c'était trop dure. Simon tente de me sous-tirer ce qu'il ne va pas. Mes yeux s'embrume peu à peu, je vois flou à cause du liquide salée qui vient doucement prendre place dans mes prunelles. Je cesse de regarder Simon comme si je mémorisai pour la dernière fois cette expression de bonheur. En quelque mots j'allai faire basculer ce sentiment de bonheur suprême au malheur le plus profond. J'allai perdre mon petit ami mais aussi mon meilleur ami. J'allai le perdre, lui, Simon. Ce garçon qui depuis l'enfance a toujours été là pour moi. Je réprime un sanglot, je refuse de pleurer.

Je commence à ouvrir mes lèvres mais au moment où je m'apprête à parler nous sommes dérangé par le serveur. Je me racle la gorge pour que ma voix ressorte le plus clairement possible et je m"arme d'un petit sourire avant de regarder le serveur -"Rien merci" Je le regarde partir, mes yeux restent fixé sur le serveur, je sais que Simon m'observe et j'ai du mal à le regarder. J'ai cet horrible sentiment qui fait que je ne mérite pas la façon dont il me regarde. Cet amour indèmesurable. Bientôt quand il me regardera il n'y aura que tristesse et douleur profonde peut être même de la colère. Je me fais violence et me force à retourner mon regard vers lui. Je cligne des yeux pour laisser échapper une larme furtive qui fait son chemin le long de ma joue. D'un revers de la main je l'essuie. Il est temps de lui dire. -"Tu sais quand je t'ai dis que Jace et moi n'étions pas frère et sœur et que malgré tout cela ne changerai rien entre nous ?" je me mord rapidement la lèvre pour m'empêcher de craquer sous le poids de la culpabilité. Quand je lui avais dit ces paroles j'étais sincère, où du moins c'est ce que j'essayais de me faire croire. Je ne voulais pas admettre que j'aimais encore Jace et j'ai préféré continué à faire comme si de rien était mais maintenant je n'y arrive plus. Je laisse un sanglot m'échapper avant de me reprendre et de poser mes yeux mélancolique sur lui -"Oh Simon je suis tellement désolé !" ma voix s'emporte, je me sens obligé de m'excuser avant même de lui dire clairement ce qu'il se passe.  
     


• ◘ ♦ • Fondatrice • ♦ ◘ • Little Biscuit
avatar
Date d'inscription : 12/11/2016
Messages : 304
Localisation : A l'institut en train de s'entraîner.

Voir le profil de l'utilisateur


Toute les légendes sont vraies.
Je me souviens de t'avoir entendu dire un jour que grandir, c'est regarder en arrière et regretter de ne pas pouvoir changer le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Sam 17 Juin - 14:08
Le cœur brisé, je m'en vais.

Simon commanda un café, mais lorsqu’il s’aperçu que son petite amie Clary n’avait rien commander. C’est que quelque chose de grave s’était produit ou allait se produit soudain, une vague d’angoisse le parcouru. Qu’est ce qui se passait d’habitude elle commander toujours un cappuccino il discutait pendant des heures, ils en oublient même leur café parfois et ils finissaient par le boire froid tout en riant. Mais visiblement cette journée s’annonçait sombre. Le pire ce n’était pas ça, le pire c’est la larme qu’il aperçut couler le long de la joue de sa petite amie. Il se pinça les lèvres et il s’apprête alors a approchait son index contre la joue de la jeune femme pour essuyer la larme mais celle-ci le devance il lui saisit les mains. Tu sais que tu peux tout me dire Clary, je suis là pour toi. Il lui fit un ses plus beaux sourire et la regarde dans les yeux. Elle avait baisser les yeux sur leurs mains, mais lui ne la lâchait pas du regard, même lorsque la serveuse lui apporta son café. Il senti qu’elle allait lui parler alors il ouvrit grand ses oreilles pour écouter. Et là au premier mot, son cœur de mort vivant s’arrêta plus elle parlait et plus il le sentait se brisé et même si elle ne le disait pas explicitement, il avait compris. Il avait bien comprit qu’elle avait des sentiments pour le blond. Machinalement, il retira ses mains de celle de Clary et s‘enfonça au fond de son siège, le regard dans le vide pendant quelques instant. Plusieurs émotions le parcoururent d’abord de l’incompréhension, puis de la tristesse et enfin de la colère, surtout lorsqu’elle s’excusa auprès de lui avec ses yeux larmoyant. D’accord, elle était sa meilleure amie, puis sa petite amie et maintenant…maintenant elle était plus rien, plus rien à cause de ce fichu Jace. Monsieur parfait, monsieur Muscle, monsieur le tombeur de ses dames. Il était en colère, très en colère. Il devait partir avant de faire un massacre, car il avait encore du mal à contrôlé cette partie de son côté vampire, qui d’ailleurs était aussi à cause de Clary car soit disant elle ne pouvait se passer de lui. Il n’avait plus envie de lui parlait. Il se contente alors de lui dire d’un ton amer. Pas la peine de continuer, j’ai compris. Puis il se lève pour partir faisant tomber sa tasse de café au passage, qu’il rattrape de justesse avec ses réflexes de vampire. Lorsqu’il se redresse, il voit la main de Clary sur celle qui l’avait laisser sur la table et la retire d’un geste rapide et sec.
lumos maxima
avatar
Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 121

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Mer 21 Juin - 10:06

Le cœur brisé, je m'en vais.


 
A peine les mots avaient franchir mes lèvres que je le regrettais. L'expression de Simon, son visage qui se décompose, je ne pouvais pas le supporter. Alors je m'excuse, car si il ressent une tel douleur en ce moment même c'est de ma faute. Et la douleur je la partage, je ne veux pas le blesser, je ne veux pas le voir triste ni en colère. Simon mérité une fille qui l'aimera vraiment lui et essentiellement lui. Je l'aime encore, c'est une évidence, je ne peux pas oublier tout les merveilleux moments que nous avons passé ensemble. Mais mon amour pour Simon n'est pas aussi fort que mon amour pour Jace. Et pourtant tout serait plus simple si je décidais de rester avec lui. Les larmes s'accumulent sur mes joues désormais humide, je le supplie du regard de me pardonner quand il enlève ces mains des miennes et qu'il s'enfonce dans son fauteuil mon cœur se brise à mon tour.   -"Simon s'il te plait dit quelque chose !" Au final j'aurai préféré ne pas entendre ce qu'il avait à dire. Ce ton amer, il est en colère, terriblement en colère. J'ai l'impression de l'avoir trahit.   -"Non, ca ne veut pas dire que je vais me remettre avec Jace, c'est juste que... que je suis perdu tu comprends ? Je peux pas continuer..." J'ai mal à la tête, je n'arrive plus à réfléchir correctement. Une barre à pris place dans mes trempes, j'ai l'impression que tout vas de travers et que mon monde m'échappe. J'aimerai tellement arrangé les choses, je me sens impuissante je ne sais pas quoi faire. Savoir que Simon m'en veut me fait beaucoup de mal et je ne peux songer à le laisser partir. Pas comme ca.

Alors lorsqu'il se lève je lui prend la main. Dans un élan d'espoir désespéré, j'aimerai le retenir. Ma voix se brise s'en est trop -"S'il te plait ne part pas, je ne veux pas te perdre toi aussi" surtout pas toi. Simon est un pilier dans ma vie. Luke et lui sont ma famille, maman n'est plus là je ne pourrais supporter d'en perdre un de plus. Je m'accroche désespérément à eux, à mes amis, parce que c'est tout ce qu'il me reste. Maman est morte, Valentin est le pire des pères, et Jace n'est finalement pas mon frère. Je refoule ca, mais une personne de plus, Simon, non je ne pourrais pas. Simon retire sa main et je retiens un sanglot refusant de faire une scène devant les clients du café qui ont déjà tous les yeux braqué sur nous. Je dis d'une voix plus douce et calme tentant de calmer mon mal -"Laisse moi au moins te raccompagner..." je retiens de nouvelles larmes tandis que mon regard insistant repose sur lui, ignorant les autres dans le café. J'espère le convaincre de me laisser rentrer avec lui.
   


• ◘ ♦ • Fondatrice • ♦ ◘ • Little Biscuit
avatar
Date d'inscription : 12/11/2016
Messages : 304
Localisation : A l'institut en train de s'entraîner.

Voir le profil de l'utilisateur


Toute les légendes sont vraies.
Je me souviens de t'avoir entendu dire un jour que grandir, c'est regarder en arrière et regretter de ne pas pouvoir changer le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Dim 2 Juil - 14:38
Le cœur brisé, je m'en vais.

Il n’avait jamais était aussi en colère de toute sa vie. Ce n’était pas seulement dut à cette situation, c’était une accumulation de diverse chose et toute ses choses menaient à Clary. Il était passé de humain a vampire a cause d’elle, car elle ne pouvait vivre sans lui soit disant. AU début ça avait était difficile, mais il avait fini par se dire que c’était parce qu’elle était aussi amoureuse de lui. De par sa condition de vampire, il ne pouvait plus voir sa famille de peur de les vider de leur sang sous une impulsion. Son groupe, sa musique il avait dut tiré un trait dessus. Mais malgré tout ça, il était resté a ses côté, il l’avait soutenu dans tout ce qu’elle faisait y compris quand sa mère est morte, il était présent pour elle. Il avait toujours était là pour elle et c’est comme ça qu’elle le remerciait ? En lui faisant miroiter des faux espoirs ? Maintenant qu’il pouvait sortir en plein jour, ils auraient pu être heureux ! Mais non ! Il n’était plus humain et il n’était pas non plus un Shadowhunter. Visiblement ils n’avaient plus rien à faire ensemble et elle avait choisi de lui faire comprendre de cette terrible façon. Elle avait choisi de rester avec les siens, il était désormais une créature obscure et visiblement elle ne voulait pas ou plus se mélanger avec lui. Il resta là immobile, la main sur la table et la tasse de café dans l’autre. Il ne lui adressa pas un regard ni même un mot pendant qu’elle lui racontait ses sois disant sentiment et autre. Il eut un rictus lorsqu’elle parla de le raccompagner, de quoi avait-elle peur ? Qu’il fasse une bêtise ? Qu’il morde de pauvres innocents ? On sait tous et lui le premier qu’il en est incapable et même si des deux c’était lui le monstre à cet instant c’était elle la plus horrible des deux. Il se contenta de lui lançait un regard noir et alors qu’il retirai sa main de la table. Il décida de la laisser là en plan et partir en vitesse rapide malgré les personnes les observant. Il ne voulait plus la voir. Il prit la direction de son hangar à canoë et s’y enferma à l’intérieur. Il était parti sans lui dire un mot.
lumos maxima


HJ : Désolé, c'est nul ! J'espère que sa ira quand même !
avatar
Date d'inscription : 01/05/2017
Messages : 121

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
Ven 7 Juil - 14:08

Le cœur brisé, je m'en vais.


 
-"Laisse moi au moins te raccompagner..." aucune réponse. Le regard noir de Simon s'abat sur moi. Je ne reconnais plus mon meilleur ami. Son regard est tellement inhumain, mauvais. Il me déteste. Ma respiration reste bloqué dans ma gorge, mes yeux s'agrandirent face à ce regard. Les larmes menaçent de couler à nouveau. Je ne peux pas parler, j'aurais aimé le retenir mais en ce moment même j'en étais incapable. Aucun son n'arrive à franchir mes lèvres, mon cœur se fend. Je l'ai perdu. Lui qui respirait la joie et la bonne humeur en entrant de se café n'était plus que haine, à cause de moi. C'est moi qui ai fait ca, au mon dieu Simon, si tu savais comme je suis désolée. J'aurai aimé prononcé ca à voix haute, il avait retiré sa main si sèchement ca m'en avait laissé le souffle coupé. J'ai tellement mal, et lui, lui doit avoir encore plus mal. La culpabilité me ronge, je viens de détruire notre relation. Il a prit la fuite, sans même un mot, il a quitté le café me laissant seule. Les sanglots et les larmes que je tentais de contenir depuis tout à l'heure explose enfin. Je n'arrive pas à m'arrêter de pleurer. Je tente de calmer ma respiration mais je n'y arrive pas, tout les regards sont posé sur moi, je ne le supporte pas. Alors je quitte le café en vitesse, je marche rapidement jusqu'à l'institut pour rejoindre ma chambre. Arrivé je m'effondre sur mon lit, étouffant mes sanglots dans mon oreiller. Et je pleure, toute la nuit jusqu'à ce que mes paupières se fassent lourde et que Morphée décide de m'emporter.  


• ◘ ♦ • Fondatrice • ♦ ◘ • Little Biscuit
avatar
Date d'inscription : 12/11/2016
Messages : 304
Localisation : A l'institut en train de s'entraîner.

Voir le profil de l'utilisateur


Toute les légendes sont vraies.
Je me souviens de t'avoir entendu dire un jour que grandir, c'est regarder en arrière et regretter de ne pas pouvoir changer le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
Sauter vers :

Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunter the Clash  :: New York :: Brooklyn :: Le café étudiant-